Et vu du ciel, on verra moins les détails plus gênants: par exemple, l'éradication des chats normands des grandes artères voulues par Auguste Perret tout comme la présence des goélands sur les toits terrasses.

http://culturebox.francetvinfo.fr/patrimoine/histoire/500-ans-du-havre-la-fete-a-commence-en-musique-et-dans-les-paillettes-256949

img_0802-3078509

Voir aussi un premier bilan proposé par le site Normandie actu:

https://actu.fr/normandie/havre_76351/500-ans-havre-reactions-contrastees-bilan-chiffre-point-magnifik-parade-journee-ouverture-27-mai-2017_3469402.html

img_5816-3077793

Avant de continuer ce billet, je rappelerai l'évidence: j'aime Le Havre et c'est même ma ville préférée en Normandie (avec Cherbourg, Dieppe, Caen, Rouen, Granville, Flers... parce que j'y suis né)...

Mais je dois vous avouer que pour ce 500ème anniversaire, le coeur n'y est pas. Je n'avais même pas envie d'écrire un billet: un cirque nantais aussi superbe et réussi soit-il ne saurait oublier l'absence de... scène normande dès lors que demeurent en notre esprit et en celui de nos fidèles lecteurs (notamment Havrais) certains sujets, ou plutôt certaines urgences qui ne se prêtent guère à réjouissance... On devrait même plutôt parler de pompes funèbres si l'on devait parler de l'Axe Seine et du fameux dernier clou dans un cercueil havrais tant se confirme l'atavique mépris parisien pour les évidences venues grand large qui font encore vivre la "porte Océane" qui ne veut pas être qu'un Bouville sur Mer.

A cet égard, on ne pourra que partager la déception sinon l'amertume des milieux de l'économie maritime française qui après avoir patienté cinq années à l'échouage sur un polder en Hollande, espéraient que le président Macron allait recréer un grand ministère dédié à la Mer... L'amer donc mais pas la mer !

5215_20170523-0

Au delà des fabriques spectaculaires proposées par la compagnie "Royal de Luxe" qui voulait réveiller un estuaire de la Seine pourtant moins endormi que celui de la Loire, on retiendra de l'année 2017 au Havre l'impuissance symbolique d'un ci-devant maire nommé à Matignon qui raccourcit ainsi, fort utilement, son trajet domicile-travail en laissant sa place à un inconnu qui aurait pu être le maire de... Bouville sur Mer.

https://actu.fr/normandie/havre_76351/portrait-succession-edouard-philippe-luc-lemonnier-nouveau-maire-havre-28-mai-2017_3251971.html

MG_5717_Cr

Revenons à notre sujet qui est de savoir s'il y aura une "Magnifik Parade" sur les eaux du Canal Seine Nord Europe lorqu'il sera inauguré sachant qu'Edouard Philippe en tant que Premier ministre semble déjà s'y préparer en rétropédalant... en pédalo. Un pédalo dont on connait, par ailleurs, le capitaine !

boys-rame-hollande

En effet, après un grand entretien accordé le 21 mai dernier au quotidien normand Paris Normandie dans lequel notre nouveau Premier ministre se faisait plus que prudent quant aux chances normandes d'imposer les arbitrages financiers nécessaires à la revitalisation de l'Axe Seine face au projet prioritaire du Canal Seine Nord Europe, avec, désormais, le lobby nordiste (Gérald Darmanin) au poste clef du Budget, la dernière livraison disponible de la Lettre Eco proposée par Paris Normandie (26 mai 2017 n° 1534) nous propose la brève suivante...

"Le lobby des Ports du Nord débauche la numéro deux de l'agence d'urbanisme du Havre

Les Nordistes viennent pêcher les talents dans la vallée de la Seine et pas n'importe lesquels. Juliette Duszynski, directrice générale adjointe de l'agence d'urbanisme de l'estuaire de la Seine prendra en septembre la direction de Norlink, la jeune association des Ports des Hauts-de-France qui se démène beaucoup pour faire aboutir le Canal Seine Nord.

Passée experte des questions portuaires maritimes et logistiques, cette géographe "Chti de naissance", a beaucoup travaillé sur le concept de Seine Gateway. Elle oeuvrera donc à renforcer "le positionnement de la région Hauts-de-France en tant que terre d'excellence logistique et trimodale" dans la perspective de l'ouverture du CSNE."

On est en droit de se demander, en effet, si la parade normande (au sens agonistique du terme) sera, un jour, "magnifik" !