De part son climat, son relief, la qualité de ses sols, la Normandie est réputée depuis le Moyen-âge pour être une terre d'élection des jardins: l'image édénique de la Normandie vient d'ailleurs plus de cela que du cliché d'une Normandie agricole plantureuse et laitière. Car avant d'être la région où coulent des rivières de lait, la Normandie fut d'abord un jardin de roses assurément mystiques et, au départ, liées à la piété spécifique des Normands pour la Vierge Marie au Moyen-âge et ce, dès l'époque de Guillaume Le Conquérant qui lorsqu'il ne chassait pas... s'occupait avec une attention particulière de ses parcs et jardins où il aimait à cultiver les roses.

Il faudrait écrire l'histoire de la rose en Normandie: elle serait aussi riche et ancienne que celle de Provins.

http://normandie.canalblog.com/archives/2016/03/19/33537791.html

Avec, derrière les justifications symboliques ou religieuses (on pensera au cycle des Litanies de la Vierge)  toute une économie rurale normande qui vivait de la pétale de roses à fournir par sacs entiers aux grandes églises normandes qui en faisaient grande consommation pour leurs solennités liturgiques a fortiori quand ces églises sont dédiées à Marie. D'où de nombreux lieux dits qui se nomment: "chemin aux roses", le "clos aux roses", la "roseraie", la "rosière", un peu partout en Normandie, notamment dans le Bessin...

017_01_1135

Car la cathédrale de Bayeux pourrait être surnommée, à l'instar du "dôme" de Florence, la Notre Dame des Fleurs des Normands en raison d'une liturgie spécifique des fleurs dédiées à la Vierge Marie dans le cadre d'une tradition liturgique très ancienne et très respectée: Ainsi, pour la fête de la Pentecôte, les enfants de choeur montaient dans le triforium et jetaient par sacs entiers des pétales de roses pourpres pour symboliser la descente du feu de l'Esprit Saint. Pour la grande fête de l'Assomption, on faisait pleuvoir des pétales de roses blanches depuis la voûte. Et on processionnait sur un "chemin de roses". On se souvient que Guillaume et Mathilde se sont mariés à la collégiale d'Eu sous une "pluie de roses". On garde encore le rite bénéfique de jeter des pétales de roses aux jeunes mariés sur le parvis de l'église. Ou celui de bénir la mer en y jettant des pétales de roses:

http://www.ouest-france.fr/normandie/bayeux-14400/des-milliers-de-roses-pour-la-benediction-de-la-mer-1137620

Enfin, Thérèse Martin, la sainte normande la plus connue dans le Monde entier, avait prophétisé qu'elle ferait descendre sur le Monde une pluie de roses... C'était, hélas, avant la Seconde guerre mondiale.


 Les jardins normands publics ou privés ouvrent donc leurs ports à partir de ce week-end de la Pentecôte:

https://actu.fr/normandie/carte-70-parcs-jardins-ouvrent-leurs-portes-normandie-2-4-juin_3769386.html

CARTE. 70 parcs et jardins ouvrent leurs portes en Normandie et proposent des animations

Les Rendez-vous au jardin se déroulent du 2 au 4 juin 2017. En Normandie, de nombreux parcs et jardins, publics et privés, ouvrent leurs portes et proposent des animations.

rendez-vous-jardin-normandie©Pixabay-854x565

Les Rendez-vous au jardin proposent de découvrir de nombreux parcs et jardins, et d’y faire de belles rencontres, vendredi 2, samedi 3 et dimanche 4 juin 2017. En Normandie, près de 70 lieux, privés ou publics, ouvrent leurs portes aux visiteurs et proposent des animations. 

LIRE AUSSI : Jardinage, pique-nique… Les habitants invités à verdir Rouen, pour la Fête du printemps

Privés, publics, potagers, paysagers…

C’est la 15e édition de cette opération, coordonnée par le Ministère de la Culture, qui concernent des centaines de lieux dans toute la France. Privés, publics, historiques, naturels, paysagers, floraux ou potagers, à la française ou à l’anglaise… C’est l’occasion de découvrir des jardins très divers, de rencontrer les jardiniers, de participer à des animations. Cette année, le thème de l’événement est « partage au jardin »

Quelques idées

De l’art dans des jardins. Huit jardins privés de Lion-sur-Mer, près de Caen (Calvados), accueillent des dizaines d’artistes locaux, dimanche 4 juin de 11h à 18h. Tout au long de la journée, des animations musicales se succéderont dans chacun des jardins, où seront exposées les œuvres de peintres, sculpteurs, graveurs, etc.

Des jardins potagers, comme celui du château de Miromesnil, près de Dieppe (Seine-Maritime), ou encore le potager en permaculture du jardin des Violettes, dans l’Orne.

De l’exotisme, avec les bambous et plantes rares du Jardin d’art et essai à Normanville, dans le pays de Caux (Seine-Maritime) : avec les bonsaïs de Momijin En, près de Rouen ; avec la collection de plantes de l’hémisphère sud du jardin botanique de Vauville, sur la pointe du Cotentin (Manche).

Spécial roses. Le jardin des roses oubliées, à Balleroy, près de Bayeux, propose une visite guidée sur l’histoire de la rose.

LIRE AUSSI : A Granville et dans les environs, des jardins privés ouvrent leurs portes


 Commentaire de Florestan:

Notre coup de coeur ira pour la très belle création du "jardin d'art et essai" de Normanville dans le Pays de Caux créée par notre amie normande Cécile Maitrot qui est engagée par ailleurs dans un long et difficile combat pour la défense de l'authenticité paysagère cauchoise que nous avons déjà eu l'occasion de relayer sur l'Etoile de Normandie...

http://normandie.canalblog.com/archives/2014/02/05/29130205.html

Pour découvrir ce jardin à Normanville:

http://aisthesie.free.fr/