Le retournement d'une conjoncture encore incertaine au niveau national et européen ne permet pas à lui seul d'expliquer le net redémarrage de l'économie normande: on peut indéniablement parler d'un effet "réunification" normande.

Mais là encore, la simple dynamique engendrée par l'effet cumulatif, réparateur et positif de retrouver enfin la cohérence d'un espace régional normand d'un seul tenant ne suffit pas non plus à expliquer la tonicité de ce "printemps économique normand". Il y a, bel et bien, un effet qualitatif qui fait toute la différence et qui résulte de la mise en oeuvre d'une véritable politique publique volontariste d'intelligence stratégique du territoire par le nouveau conseil régional de Normandie en matière de soutien aux entreprises régionales.

Les mauvaises langues diront que si ce redémarrage est plus vigoureux en Normandie qu'ailleurs c'est que la crise industrielle dont nous sortons fut plus marquée qu'ailleurs. On les laissera parler car nous sommes ici de ceux qui pensent qu'il ne faut pas confondre l'économie avec la météo surtout lorsqu'un conseil régional s'autorise avec bonheur d'intervenir sur un périmètre géographique pertinent et le magnifique potentiel d'un territoire dont le nom est connu dans le Monde entier !

Lire cet extrait d'un numéro récent de la Chronique de Normandie (8 mai 2017 n°492):

16-05-2017 08;29;56

16-05-2017 08;34;07