Inutile d'aller en Amazonie ou faire son Tintin au Congo pour découvrir du  "Y'a bon banania" à deux heures à l'Ouest de Paris: un séjour au Havre à l'ocassion du 500ème anniversaire de la ville suffit...

ya-bon-banania

C'était sur France Inter vendredi 3 juin 2017 dans une émission passablement drôle qui nous encombre quotidiennement les oreilles (si on le souhaite) aux alentours de 17h00...

Bien entendu, pas un mot sur la Normandie! Les Havrais sont, en quelque sorte, comme des "Cht'is" du Sud sachant que chaque région de France a encore (et pour combien de temps encore...) sa couleur locale linguistique (des accents, un lexique particulier voire une syntaxe) quand il ne s'agit pas d'une véritable langue régionale qui participe d'une diversité linguistique qu'il ne serait pas idiot de conserver pour préserver tout simplement l'avenir du domaine linguistique français face au rouleau compresseur du "globish" que l'on parle si bien à Paris !

Guillaume Meurice et l'équipe ont découvert dans les rues du Havre une langue qu'ils ne connaissaient pas : le parlé (sic!) cauchois, la langue du pays de Caux.

https://www.franceinter.fr/emissions/le-moment-meurice/le-moment-meurice-02-juin-2017


 Commentaire de Florestan:

Relire d'urgence Annie Ernaux !