Alors que le Normand Edouard Philippe (né à Rouen et ci-devant maire du Havre) est, depuis peu, à Matignon comme Premier ministre, que le  délégué interministériel au développement de la vallée de la Seine, le préfet Philizot est toujours dans sa sous-pente de la rue de Varennes occupé à occuper la galerie sur la Seine ou à enfumer sur le Canal Seine Nord en l'absence du financement nécessaire, que l'économie maritime nationale n'est pas clairement prise en compte par le gouvernement actuellement présidé par l'ancien maire du Havre, ou que le programme du candidat Macron pourrait consacrer la MORT de la Normandie en permettant la disparition de la Seine-Maritime et l'Eure après leur intégration dans une méga région du Grand Paris, on se prend à rêver que les grands élus Normands se réveillent enfin pour se saisir de l'opportunité d'avoir un Normand à Matignon et oser faire du lobbying normand sur ces grands dossiers normands toujours en souffrance alors qu'ils seraient, parait-il, d'intérêt national.

Pascal MARTIN, le président du département de la Seine-Maritime était à Paris ce jeudi 15 juin 2017 pour être reçu par Edouard Philippe en tant que Premier ministre à Matignon: les grands dossiers seinomarins, donc normands, ont été évoqués.

Cette initiative va dans le bon sens mais elle pourrait apparaître comme prématurée et ce pour deux raisons:

1) L'Etat central n'a plus d'argent et a largement démontré par le passé son désintérêt total pour la Normandie en tant qu'enjeu d'intérêt national.

2) Pascal MARTIN y est allé avec sa casquette de président seinomarin. Mais en lisant, ci-dessous, le texte du communiqué de presse officiel faisant état de cette visite d'un élu normand chez un Premier ministre normand on ne peut s'empêcher de penser que le président Martin s'est quelque peu substitué au président Morin en évoquant avec Edouard Philippe des sujets qu'un président tout simplement normand devra évoquer et solutionner au plus vite avec un Premier ministre normand, sinon havrais...

p-martin-page-president

000_of4kb-3057651

Pascal Martin reçu par le Premier Ministre, Édouard Philippe à Matignon

Ce jeudi 15 juin 2017, Pascal Martin, Président du Département de la Seine-Maritime, a été reçu par le Premier Ministre, Edouard Philippe, à Matignon.
Lors de leur entretien, Edouard Philippe et Pascal Martin ont évoqué les grands projets structurants pour la Seine-Maritime. Ils ont pu échanger sur des dossiers dont Edouard Philippe connaît parfaitement les enjeux.
Pascal Martin a tenu à aborder : la construction de la Ligne Nouvelle Paris Normandie (LNPN), la modernisation de l’itinéraire de fret le Havre-Paris et particulièrement la section Serqueux-Gisors, la liaison autoroutière A28-A13 à l’Est de Rouen, l’accès direct du Port Maritime du Havre à la Seine, l’aménagement numérique du territoire départemental et enfin les conséquences de la Loi Adaptation de la Société Vieillissement sur le financement des EHPAD.
Au-delà de l’ensemble de ces sujets, le Président Martin a plus largement évoqué avec le Premier Ministre l’avenir institutionnel des Départements au regard des engagements pris par le Président de la République.


Réaction de Pascal Martin :

« C’est un très grand honneur que d’être reçu ce matin à Matignon par le Premier Ministre, mon ami de longue date, Edouard Philippe. Nous avons pu aborder ensemble des sujets essentiels pour la Seine-Maritime et la Normandie. Des sujets dont le Premier Ministre connaît parfaitement les enjeux en tant qu’ancien Maire de la première ville de la Seine-Maritime. Les habitants attendent la concrétisation de certains projets depuis trop longtemps, et j’ai toute confiance en Edouard Philippe pour faire avancer ces dossiers. Je tiens à le remercier, sincèrement, pour l’accueil qu’il m’a réservé et je serai heureux de le recevoir à l’Hôtel du Département, à Rouen, prochainement, pour une réunion de travail.»


 Commentaire de Florestan:

Hervé Morin aurait dû rencontrer Philippe dès que possible au sujet de la Normandie. La normandisation du GPM du Havre serait le meilleur cadeau à faire à la ville portuaire qui fête cette année son 500ème anniversaire. On espère qu'il le fera à partir de la semaine prochaine lorsque Edouard Philippe sera définitivement confirmé dans son rôle éminent après le second tour des élections législatives.

Une autre absence nous parait cependant encore plus inquiétante au regard de notre point de vue normand:

" Allo? La métropole de Rouen? Y a-t-il quelqu'un?"