Belle revanche de l'Histoire préparée par l'esprit conquérant des Normands, fait d'audace, de pragmatisme et d'individualisme solidaire ! La ville de Caen se prépare à accueillir d'ici le 6 juin 2019 (date symbolique...) le premier "Moho" d'Europe: comme son nom l'indique, ça vient d'Amérique et c'est en anglais. Ce sera là notre première critique...

Moho kézako?

"Moho" pour: "Mosaïc House" c'est à dire, en français, un "tiers-lieu" typique de notre époque  macronisée où tout pourrait se faire avec tout le monde "en même temps" au même endroit où ceux qui ne se croisent jamais pourraient enfin le faire, entre public et privé, entre techniciens, intellectuels, ingénieurs, scientifiques, institutions et association voire, le grand public: un espace collaboratif et coopératif ouvert à tous qui dépassera, à l'image de ce qui existe déjà en Californie ou dans les grandes villes américaines de la Côte Est, la simple pépinière d'entreprises car le grand public aura accès à ce lieu qui sera équipée d'un amphithéâtre ou des conférences pourront être données.

Voir le communiqué enthousiaste de la région Normandie:

https://www.normandie.fr/moho-1er-collider-deurope-ouvrira-caen-debut-2019?utm_medium=email&utm_source=newsletter&utm_campaign=normandirect61

MoHo : le 1er « Collider » d'Europe ouvrira a Caen début 2019

Le 21 Juin 2017

En 2019, l’ancien garage Renault situé près de la gare de Caen et des Rives de l’Orne deviendra le MoHo, lieu collaboratif unique en Europe, dédié à l’innovation et à l’entreprenariat et ouvert au grand public.

vue_moho

MoHo : un lieu invitant tous les acteurs à innover, collaborer et grandir ensemble

Ce lieu de 7 500m² réunira de manière pérenne et continue des populations venues du monde entier : étudiants, chercheurs, startupers, salariés de PME/ETI/grands groupes et citoyens. Leur objectif commun : collaborer et vivre ensemble pour inventer le monde de demain.

En matière d'économie numérique, alors que le déploiement des accélérateurs, des co-working ou des tiers-lieux se généralisent dans le monde entier en se focalisant essentiellement sur les startups, MoHo sera le premier « Collider* » en Europe et visera à devenir une référence mondiale en la matière.

L’aménagement intérieur sera particulièrement modulable avec 600 sièges, un amphithéâtre nouvelle génération, des salles de créativité, un studio TV/photo, une salle de conférence, des espaces évènementiels prémium. MoHo sera également un lieu de vie avec :

  • des espaces détente,
  • un espace enfants,
  • un terrain multisports,
  • une salle de yoga, une salle de sieste, etc,
  • 6 zones d’espaces verts.

Une initiative d’intérêt général soutenue par Caen la mer, la Région Normandie et des mécènes

Pour financer ce projet, une campagne de mécénat a débuté fin 2016. A ce jour, plus de 4 millions de dons ont été signés par des entreprises normandes. Les principaux mécènes privés sont : Batteur, Hamelin, le Crédit Agricole, ou encore Agrial et Fidorg. La Région Normandie et la Communauté Urbaine de Caen la mer, soutiennent également ce projet à hauteur de plus de 13 millions d’euros.

* : Le principe du « Collider » consiste à faire vivre de manière pérenne et continue, des populations différentes pour les faire travailler, innover et grandir ensemble.


 

Voir le dossier de presse intégral qui présente ce projet:

Voir aussi cet article de Tendance Ouest:

http://www.tendanceouest.com/actualite-232723-le-moho-un-nouveau-pole-d-innovation-unique-presente-a-caen.html

Néanmoins, on a envie de dire avec le philosophe François Jullien: "les vraies solutions sont toujours d'ici". Car l'Université Populaire de Caen, fondée en 2002 par Michel Onfray et qui propose, à sa façon, un "tiers-lieu" où le grand public peut venir se cultiver gratuitement existe aussi au point qu'il y a un projet de l'installer dans un bâtiment accueillant lui aussi un amphithéâtre qui doit être construit sur la pointe de la Presqu'île portuaire en proximité immédiate de l'actuelle bibliothèque Alexis de Tocqueville...

Ainsi, de l'UP Caen au futur Moho ex garage Renault rive droite, en passant par la bibliothèque Tocqueville, le Dôme dédié à la vulgarisation scientifique, l'Eisam (école d'art) et le Cargö (salle dédiée aux musiques dites "actuelles")  c'est toute une nouvelle géographie du centre ville caennais qui se met, peu à peu en place au bord de l'eau (le port et les rives de l'Orne) et qui propulse la ville de Caen et son agglomération dans le XXIe siècle, à condition, cependant, que ces éléments puissent réellement travailler ensemble sans se concurrencer vainement et que le reste de la ville (l'université et le centre ville de la Reconstruction) ne soit pas oubliée... Voilà pour une seconde critique au sujet de ce qui reste, néanmoins, une belle preuve de la renaissance d'un dynamisme et d'une créativité normande... Avant que Parisiens ou Bretons (ce sont souvent les mêmes) ne s'y mettent à leur tour !