ENFIN !

Les Normands  débarquent à Bruxelles...  Pour que les intérêts de notre région soient mieux pris en compte à partir d'une équipe groupée, réactive et informée au moment où les fonds européens vont intervenir de façon déterminante dans les politiques publiques des régions des états membres de l'Union européenne. Les temps misérables où une petite délégation haut-normande et hautaine méprisait une petite délégation bas-normande qui logeait dans un autre immeuble que l'autre sont bel et bien terminés !

Au delà des questions politiques et institutionnelles habituelles, arrêtons-nous quelques instants sur la symbolique:

vierge-europe

G_pim_96_1425396141

Les Normands enfin présents en force à Bruxelles sous la bannière étoilée aux douze étoiles?

Mais la symbolique tombe sous le sens ! Car le drapeau officiel de l'Union européenne est aussi celui de la Vierge Marie lors de son Assomption (fête le 15 août) voire celle de son immaculée conception (fêtée le 8 décembre, jour où d'ailleurs, le drapeau actuel fut officiellement adopté en 1955). Or il y avait, autrefois, un lien très fort entre les Normands et une certaine piété mariale notamment à Rouen où la fête de l'Immaculée conception de la Vierge a été littéralement inventée en France à la fin du Moyen-âge au point qu'une tradtion qui est encore célébrée aujourd'hui à Lyon, celle de mettre une bougie ce soir- là à sa fenêtre, avait reçu le nom de "fête aux Normands"... Puisque la Normandie était le pays des "Marie" qui reste un nom de famille encore très répandu dans notre région.

Diapositive1-1-960x500

https://www.infocatho.fr/le-8-decembre-et-la-fete-aux-normands/

Sur la symbolique mariale et chrétienne implicite du drapeau européen voir le lien suivant:

https://bizarrex.wordpress.com/2012/07/13/drapeau-europeen-symbolique-officielle-et-symbolique-cachee/


 

Lire le communiqué de presse ci-dessous repris par la feuille d'information Normandie XXL (27 juin 2017):

http://www.normandiexxl.com/article.php?id=2305

La Normandie muscle ses équipes à Bruxelles

 Les signataires de l'accord de la task force

Collectivités. Au Havre, le 27 juin 2017, signature d’un accord « dodécapartite » pour la création d’une force opérationnelle normande basée à Bruxelles. « Connaître les projets européens en avance pour préparer les dossiers à temps et bénéficier des subventions mais aussi faire connaître nos projets pour qu’ils deviennent européens » annonce Hervé Morin entouré des représentants les divers secteurs d’activité normands concernés par l’Union Européenne. L’Europe est une source de financement précieuse mais encore faut-il savoir s’en servir ce qui n’est pas toujours le cas en France et ce mauvais mode d’emploi génère une mise en cause de cette institution. Comme l’a rappelé le président de la Région, « : c’est parce que le dossier Serqueux – Gisors a été bien mené à Bruxelles que la Normandie va recevoir près d’une centaine de millions pour ce projet ».

Jusqu’à maintenant il n’y avait que 2,5 personnes qui travaillaient à Bruxelles au service de la Normandie pour débusquer les projets, à partir de septembre elles seront 6 grâce à une mutualisation des coûts entre la Communauté de l’Agglomération Havraise ; la Métropole Rouen Normandie ; la Communauté urbaine de Caen la mer ; la Communauté d’Universités et Etablissements Normandie Université ; la Chambre régionale d’agriculture de Normandie ; CCI Normandie au travers, en particulier, de son service d’accompagnement à l’international, CCI International Normandie; l’Union Maritime et Portuaire du Havre en lien avec la Fédération des Communautés Portuaires de l’Axe Seine; le GIE HAROPA, l’Agence de Développement Normandie et le MEDEF Normandie.

L’équipe normande renforcée va constituer ce que la Région appelle en bon franglais une task force mais qui peut aussi se nommer tout simplement une force opérationnelle. Grâce à la mutualisation le coût s’avère modeste puisqu’il varie de 5.000 à 15.000 euros / an par organisme.

Frédéric Sanchez, Président de la Métropole Rouen Normandie, a insisté sur l’aspect constructif de la démarche : « On est dans un moment de doute sur la pertinence de l’Union Européenne, notre objectif est de mieux se servir de l’Europe et en même temps de mieux la servir en étant utile à son développement ».

Daniel Genissel, Président de la Chambre régionale d’Agriculture de Normandie n’a pas manqué de rappeler : « combien la PAC est essentielle pour le développement de l’agriculture tout en affirmant qu’il faut faire en sorte que l’Europe soit de plus en plus notre affaire. »

Michel Segain, Président de l’Union Maritime et Portuaire du Havre et de la Fédération des Communautés Portuaires de l’Axe Seine, n’y va pas par quatre chemins et scande :  « qu’il y a longtemps qu’il réclamait un commando pour l’Europe, point de vue confirmé par Hervé Martel, Président d’Haropa, directeur Général du Port du Havre : « confronté sans cesse à une réglementation des transports qui émane de Bruxelles qui oblige à la vigilance, de même que la présence permettra de peser sur des dossiers comme le contournement de l’Ile-de-France, ou la chatière tout un ensemble de dossiers qui relèvent directement de l’Union Européenne ».

La signature s’est tenue au Musée André Malraux, au pied de la Capitainerie de Havre cœur battant d’une Normandie tournée vers le monde.

Les programmes européens prioritaires pour la « task force » Normandie

L’Antenne de Bruxelles suivra tout particulièrement les sujets suivants pour les membres de la « task force » :

  • La politique de cohésion notamment des négociations sur la préparation du Cadre financier pluriannuel post-2020.
  • La politique en faveur de l’urbain (initiative « smart cities », mise en œuvre de l’Agenda urbain, suivi des appels à projet dans le cadre des programmes URBACT et Actions urbaines innovatrices, mobilité urbaine durable, etc.)
  • La politique agricole commune (PAC), et notamment la préparation de la réforme de la PAC pour l’après-2020
  • La politique en faveur du développement numérique (infrastructures et usages)
  • La politique européenne des transports (financement des infrastructures, développement d’une mobilité à faible taux d’émissions et de la multi-modalité, etc.), politique portuaire et logistique : particulièrement en soutien au développement de l’Axe Seine, et en coopération avec tous les acteurs concernés. L’Antenne sera également attentive à l’évolution de la règlementation concernant les aides d’Etat dans le secteur aéroportuaire.
  • La politique européenne de la recherche et de l’innovation 
  • La politique favorisant la bioéconomie (alimentation saine et abordable, sécurité alimentaire, agriculture et sylviculture durable, bio-industrie durable, recherche marine et maritime, etc.)
  • Les politiques de transition énergétique (notamment le développement de la filière éolienne) et lutte contre le changement climatique
  • Les politiques d’accompagnement des mutations industrielles (usine du futur, numérisation de l’économie) 
  • La politique en faveur du tourisme, et notamment au développement du tourisme de croisière maritime et fluvial.
  • Les politiques dédiées à la culture et à l’attractivité régionale.

Les signataires

Hervé Morin, Président de la Région Normandie, Frédéric Sanchez, Président de la Métropole Rouen Normandie, Joël Bruneau, Président de la Communauté urbaine Caen la mer, Luc Lemonnier, Président de la Communauté de l’Agglomération Havraise, Lamri Adoui, Président de la Communauté d’Universités et Etablissements Normandie Université, Hervé Martel, Président de HAROPA, directeur Général du Port du Havre, Michel Segain, Président de l’Union Maritime et Portuaire du Havre et de la Fédération des Communautés Portuaires de l’Axe Seine, Daniel Genissel, Président de la Chambre régionale d’Agriculture de Normandie, Vianney de Chalus, Président de CCI Normandie, représenté par Luc Chavany, et Gilles Sergent, Président du MEDEF Normandie, représenté par Jean-Marie Piranda, Vice-Président du MEDEF Normandie