Faudra-t-il attendre 2030, 2040 voire... 2050!!! pour ouvrir en France, donc en Normandie,  l'ère des alternatives ferroviaires au tout TGV avec la mise en service de la Grande Vitesse de Proximité à l'occasion de la Ligne Nouvelle Paris Normandie?

Ce qui rapporté par Xavier Oriot pour Ouest-France des propos de Fabienne Buccio, préfète de Normandie, au sujet de la LNPN est plutôt consternant:

trains-la-ligne-paris-normandie-en-2030-et-2050

La ligne nouvelle Paris-Normandie avance, mais les trains n'y circuleront qu'en 2030 pour les trois premiers tronçons : Paris-Mantes, Mantes-Evreux, et Rouen-Yvetot, avec une nouvelle gare à Rouen, rive gauche. Pour les autres, ce sera en 2050. Dans l'Eure, la ligne se divisera en deux : une branche vers RouenDieppe, et l'autre vers Caen-Cherbourg, avec une nouvelle gare à Evreux. "ll s'agit d'une voie nouvelle. Pas d'une modernisation de l'actuelle", souligne Fabienne Buccio.

Trois tracés

Pour les trois tronçons ouverts en 2030, il existe encore trois tracés. Le choix final sera connu fin 2017. Un comité de pilotage aura lieu le 12 juillet 2017 à la préfecture de région à Rouen. Christophe Bouillon, député PS du pays de Caux, ne voit pas l'intérêt d'une ligne nouvelle entre Rouen et Yvetot, qui, selon lui, « n'apporterait pas de gain de temps, et va consommer des terres agricoles » Un compromis serait trouvé avec une ligne nouvelle qui longerait I'actuelle, libérée pour le fret. Lorsque les trois tracés seront définis, l'enquête publique pourra commencer.

Serqueux-Gisors L'électrification de la ligne fret et voyageurs entre Serqueux et Gisors sera terminée en 2020.

Forges-les-Eaux, Ferrières-en-Bray et deux associations de riverains ont déposé des recours au tribunal administratif. Des murs anti-bruits et des patins sont prévus pour réduire les nuisances sonores des vingt trains prévus chaque jour, qui inquiètent les riverains.


Contournement de Rouen:

La La déclaration d'utilité publique sera signée le 11 janvier 2018. La 2x2 voies sera concédée au privé. Le budget de 886 millions d'euros est bouclé à 95 %, Dedans, 490 millions financés à hauteur de 50 % par l'État et 50 % par les collectivités : la Région, la Seine-Maritime et l'Eure qui rechigne encore à apporter 30 milIions d'euros.


1 000 C'est le nombre de policiers mobilisés au Havre pour le temps fort des festivités du 500ème anniversaire de la ville : Royal de Luxe et ses automates géants, les 7, 8 et 10 juillet 2017, dans les rues du centre-ville. " Trois unités de forces mobiles et des policiers de la Bac (brigade anticriminalité) seront en renfort, fondus dans la foule", indique Fabienne Buccio. Le président de Ia République Emmanuel Macron pourrait accompagner le Premier ministre Édouard Philippe, qui fera un bon guide dans Ia ville où il a été maire de 2010 à 2017.


Attendre 2040 voire 2050 pour la LNPN est-ce bien raisonnable alors qu'il faudrait commencer, dès maintenant, la mise en route concrète de la transition écologique?

Car 2030 c'est aussi la date butoir à laquelle l'Inde et la Chine ont décidé de basculer leurs colossaux parcs automobiles domestiques vers le moteur électrique. Le constructeur suédois Volvo annonce qu'il n'y aura plus de moteur thermique dans sa gamme dès 2019.

En France, Nicolas HULOT,  le très populaire et très emblématique ministre de l'Ecologie a compris que le président Macron, qui s'est embarqué dans un quitte ou double improbable avec des réformes contestables, aura besoin de lui et d'un bon bilan écologique pour aller jusqu'au bout de son quinquennat.

Utilsant un rapport de force politique qui lui est donc largement favorable, Nicolas Hulot vient de remporter tous les premiers arbitrages écologiques du quinquennat: prolongation de l'interdiction des pesticides tueurs d'abeilles, moratoire sur les forages pétroliers ou gaziers. Il a même réussi à imposer à Edouard Philippe  la fermeture de la centrale à charbon du Havre d'ici 2020. Malgré une bronca immédiate de la Fédération nationale des transports routiers, Hulot ressort l'écotaxe du placard et annonce la fin des motorisations thermiques sur le marché automobile français à l'horizon 2040 car la France pourrait s'engager à aller plus loin que les préconisations de la Cop 21 de Paris afin que notre pays soit pionnier de la transition écologique à la mitan du XXIe siècle: soit 2050 date à laquelle la LGV normande pourrait être totalement mise en service.

2050?

Avouons, cependant, que cela fait preuve d'une certaine nonchalance alors qu'on nous serine en permanence que nous sommes en état d'urgence écologique.

6365206_2012-08-01_040

Alors puisque le petit fils de celui qui a inspiré le célèbre personnage de Jacques Tati pédalant sur son solex pétaradant pour se rendre compte du Monde tel qu'il est, a l'oreille d'un président Macron tout à son bras de fer avec Donald Trump notamment sur la question du changement climatique, les élus Normands, à commencer par le Premier ministre lui-même, devraient en profiter pour faire en sorte que la LNPN soit considérée comme LE premier grand projet ferroviaire de la transition écologique qui mette fin à l'ère du tout TGV dans le but de mettre à l'honneur une Grande Vitesse de Proximité à 250 km/h plus respectueuse de l'environnement et des territoires traversés, donc desservis.

Mais à deux conditions:

1) Pousser à la construction d'un lobby politique normand qui est encore dans les limbes.

2) Améliorer encore la propostion en terme de tracé pour que l'impact écologique de la LNPN soit réduit au minimum: c'est le député socialiste de la Seine-Maritime Christophe Bouillon qui a raison, contrairement à ce que dit la préfète de Normandie.

Car il faudra privilégier la réutilisation et la modernisation des tronçons existants, la partie réellement en LGV étant à créer dans l'Ouest parisien pour séparer définitivement le trafic des grandes lignes normandes d'avec le trafic ferroviaire de la région parisienne... A moins que l'on considère déjà en haut lieu que l'arrivée d'EOLE à Mantes La Jolie d'ici 2020 permettrait aux Normands de se passer d'une LGV jusqu'à une gare Saint Lazare qui va rester la dernière gare terminus de Paris.

En tout état de cause, les grands élus normands, Hervé MORIN en tête devraient commencer à vendre la LNPN comme le projet ferroviaire alternatif au TOUT TGV préparant la transition écologique: si les Normands s'y mettent, Monsieur Hulot ne sera pas en vacances. Et il semble qu'il n'a pas envie d'en prendre tant qu'il sera au gouvernement.

maxresdefault

Monsieur Hulot part en vacances à Saint Marc sur Mer (Loire Atlantique) au départ de la gare normande d'Argentan (1952)