Le nouveau son et lumières estival proposé par la métropole de Rouen pour la saison touristique jusqu'en septembre 2017 se propose d'évoquer la vie trépidante de Guillaume le Bâtard dit le Conquérant qui ne devait pas régner, voire qui devait être éliminé, mais qui fut le plus grand des ducs de Normandie au point que de son génie politique et d'organisation sortit une nouvelle civilisation qui continue de dominer le monde jusqu'à ce jour: c'est du creuset anglo-normand créé par Guillaume Le Conquérant qu'est sortie la version anglo-saxonne voire américaine de la civilisation occidentale européenne.

Pour rendre hommage à cette histoire plus connue aujourd'hui par les petits Anglais ou Américains du Nord que par les petits Français y compris en Normandie même, on pourra contempler ce nouveau spectacle visuel projeté sur la majestueuse  façade de l'église métropolitaine de Normandie:


 

http://www.paris-normandie.fr/loisirs/spectacles/a-rouen-guillaume-heros-de-cathedrale-de-lumiere-MD10310396?utm_source=Utilisateurs+du+site+LA+NEWS&utm_campaign=c590ea4132-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_233027d23b-c590ea4132-137315997

À Rouen, Guillaume, héros de « Cathédrale de lumière »

image_content_22436038_20170714161007

 

Nocturne. Nouvelle proposition cette année pour le Sons et lumières à la cathédrale de Rouen : « Fiers et conquérants » revient sur l’épopée de Guillaume le bâtard, devenu roi d’Angleterre.

Nouveauté cette année pour la cinquième édition de Cathédrale de lumière à Rouen, c’est Guillaume le Conquérant (1028-1087) qui vient voler la vedette à Jeanne d’Arc, déjà présente comme héroïne incontournable de ce grand Sons et lumières. L’histoire foisonnante du brillant aïeul de la reine Élisabeth d’Angleterre s’est imposée au scénariste.

Intitulé « Fiers et conquérants », ce nouveau spectacle évoque l’épopée de Guillaume le Conquérant (de l’Angleterre), le contexte historique, le courage de cet homme, qui permit au duché de Normandie de devenir le plus puissant et le plus moderne des Etats européens au XIe siècle.

Plus d’échafaudages

La qualité esthétique du spectacle à nouveau créé par les équipes de Cosmo AV est indéniable avec l’intégration d’un peintre en mouvement. Sur un plan technique, elle a été facilitée car la façade de l’édifice religieux est aujourd’hui vierge de tout échafaudage. Ce qui permet de créer des images encore plus précises et détaillées. Il n’empêche que la vie de Guillaume est sans doute moins connue que celle de Jeanne dans le grand public, exception faite peut-être de la bataille d’Hastings qui lui a permis d’être couronné roi d’Angleterre en 1066, épisode dont on a fêté les 950 ans l’an dernier. La tapisserie de Bayeux rappelle que la comète de Halley a éclairé le duc en marche avec ses troupes. C’est d’ailleurs un des épisodes marquants du Sons et lumières avec celui du couronnement.

Pour mieux connaître le destin du héros, des panneaux explicatifs ont été installés tout près de la cathédrale. Guillaume fut par exemple le bâtisseur de la célèbre tour de Londres. Mort à Rouen, il est enterré à l’abbaye aux Hommes à Caen.

Visible à partir de 23 heures, « Fiers et conquérants » est associé à la précédente création sur la Pucelle. Le principe des portraits actuels insérés dans les médaillons de l’arbre généalogique, est repris comme pour les Jeanne. La parité à travers les siècles !

Cathédrale de Rouen : Fiers et conquérants

Horaires : jusqu’au 31 juillet 2017 : à 23 h, du 1er au 15 août 2017 : 22 h 30, du 16 août au 31 août 2017 : 22 h, du 1er au 23 septembre 2017 : 21 h 30. Deux boucles par soirée.