Nous le redisons: la Normandie est la seule région de France dont le patrimoine historique et culturel bénéficie d'une réputation et d'un prestige mondial et ce pour deux grands événements historiques dont les dates de 1066 et de 1944 gardent le souvenir.

271-FDQw1QvWoogMGwmD1iahwPs

En 1066, après la terrible bataille d'Hastings, le pouvoir ducal normand forge une nouvelle civilisation: la civilisation anglo-normande qui donnera naissance à l'Angleterre moderne et, au delà, à l'ère culturelle et politique qui, aujourd'hui domine et conduit la Mondialisation occidentale par le relais américain: tous les grands dirigeants mais aussi les populations "anglo-saxonnes" apprennent l'histoire normande à l'école ou l'université. A cela, ajoutons qu'avec le droit normand et ses valeurs, nous avons la racine la plus ancienne du libéralisme politique occidental.

En 1944, après le terrible déroulement sur les plages de Normandie de la plus gigantesque opération militaire jamais organisée dans l'histoire de l'Humanité et qui laissa notre région en ruines, la Liberté et la Paix sont revenues en Europe: le nom de "Normandie" est désormais universellement associé à ces valeurs fondamentales tant à l'Ouest qu'à l'Est (n'oublions pas aussi les exploits de l'escadrille "Normandie Niemen" dans le ciel russe).

d-daycapaomahariley_0

1944 a, dans le fer et le feu, refait 1066 dans l'autre sens (une inscription latine le rappelle d'ailleurs sur le mémorial aux soldats britanniques de Bayeux) au point que nous pourrions dire depuis la vieille coutume du XIe siècle, toujours enseignée à l'université de Caen et qui fait l'objet d'un projet de classement par l'UNESCO, jusqu'aux grands mémoriaux célébrant le souvenir des sacrifices de l'été 1944, les valeurs normandes sont au service de la Paix, de la Liberté et du Droit.

La Normandie, dont le nom est connu dans le Monde entier est donc associée à la Paix: c'est ainsi qu'un "format Normandie" de négociations pour la paix en Ukraine existe d'ailleurs depuis le 6 juin 2014 après le café qui fut servi dans un salon du château de Bénouville où les plus importants chefs d'état du Monde s'étaient retrouvés pour un repas à l'occasion du 70ème anniversaire du Débarquement.

Hervé MORIN, parfaitement conscient de cet atout normand considérable a décidé de mettre en oeuvre une grande politique d'influence normande dans le Monde entier: la Normandie est, bel et bien, la région-Monde:

https://www.ouest-france.fr/normandie/normandie-herve-morin-premier-ambassadeur-en-australie-5353820

Normandie. Hervé Morin, premier ambassadeur en Australie

Après la Corée du sud et la Chine, le président de la Normandie est arrivé en Australie, ce jeudi 2 novembre 2017. Son premier rendez-vous était consacré au forum Normandie pour la paix, organisé en juin 2018 à Caen.

« Évidemment que c’est intéressant, mais… » ; « J’adore les paris fous mais… » ; « C’est un rêve courageux… » Chacun leur tour, ce jeudi 2 novembre 2017, au consulat général de Sydney, les spécialistes des relations internationales et de la paix ont dit tout le bien qu’ils pensaient du projet de créer en Normandie, à partir de 2018, un grand rendez-vous international consacré à la résolution de conflits dans le monde. Et émis quelques doutes sur la capacité de la Région à organiser un événement différent de ce qui est déjà fait, notamment par les Nations Unies, et pérenne dans le temps.

« J’adore les grands projets et j’applaudis vos efforts, mais c’est compliqué de rendre la paix sexy », résume James der Derian, directeur du centre des études sur la sécurité international et producteur de documentaires.

L’éloge de « la petitesse »

« Quand je pense à la Normandie, pour moi, c’est un endroit où il y a eu la guerre et des commémorations de guerre mais ce n’est pas ce que vous voulez faire si je comprends bien, indique le major général Smith, président de l’association des Nations Unies d’Australie.  Quel serait le rôle de l’Onu dans votre projet et comment aborderez-vous le sujet du développement durable dans votre projet ? »

Un point pour Hervé Morin, qui peut jouer un atout de poids : le développement durable est un sujet cher à l’ancien secrétaire général de l’Onu, Ban Ki-Moon, qu’Hervé Morin a rencontré il y a quelques jours à Séoul. « Ban Ki-Moon sera présent au Forum pour la paix l’an prochain en Normandie. Les   Nations unies font partie du projet mais je ne veux pas un système « formolisé » comme souvent aux Nations unies. Ce ne sera pas un forum pacifiste. L’idée c’est qu’on puisse bâtir un forum qui permette d’aborder tous les sujets afin de bâtir un monde dans lequel la sécurité sera meilleure. »

« Pas un colloque, abonde François-Xavier Priollaud, vice-président du conseil régional en charge du dossier, mais un forum où les gens se rencontrent, discutent en face-à-face et prennent des initiatives de paix. »

» Lire aussi.  La Normandie veut devenir le Davos de la Paix

La directrice du programme pour la paix à l’association des Nations unies d’Australie, Zeny Edwards, fait une suggestion : « Pour être unique ou différent, parce que toutes ces questions ont déjà été abordées, il faut aller au-delà de ce qui a été fait et parler de quelque chose que personne n’a jamais évoqué. La Normandie devrait capitaliser sur sa petitesse. On est petit mais on fait de grandes choses. Si les plages du Débarquement pouvaient être inscrites à l’Unesco en même temps, ça pourrait avoir un vrai impact. »

Un jeu à dévoiler

Président d’une Région qui compte presque un million d’habitants de moins que la ville qui l’accueille, Hervé Morin dévoile un peu plus de son jeu pour convaincre.

« Si vous avez des contributions pour nous rendre un peu plus intelligent, nous vous laissons nos coordonnées. Retenez la date des 6 au 9 juin 2018. Le forum débutera par un concert sur les plages du Débarquement avec l’opéra de Rouen, si le climat le permet. »

Reste l’affiche. Hervé Morin joue ses cartes, les unes après les autres : « Ban Ki-Moon, l’ancien ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine, les Américains Madelaine Allbright et Robert Gates, ancien ministre de la Défense de Bush et Obama, le président du Parlement européen… »

Le financement de l’événement sera assuré par la Région et des partenaires privés. « Il nous faut réussir l’amorçage. La question, c’est la montée en puissance sur 7 ou 8 ans » , affirme Hervé Morin. Avant une question : « Bon, qui vient expliquer pourquoi il n’y a jamais eu de conflits en Australie ? » Face au président entreprenant, un peu timidement certes, mais… les mains se lèvent.

Après la Corée du sud et la Chine en début de semaine, la délégation normande est en Australie. La fin de l’après-midi sera consacrée aux Ambassadeurs de Normandie. Vendredi, à Adelaïde, le programme d’Hervé Morin sera dédié à Naval group et aux conditions d’accueil des familles australiennes qui viennent s’installer à Cherbourg, dans le cadre de la vente de sous-marins à l’Australie.


 

Commentaires de Florestan:

On ne pourra qu'approuver totalement cette politique très volontariste mené par Hervé Morin de faire de la Normandie, la région-monde en accompagnement la projection du potentiel et des talents normands à l'international: seuls les imbéciles, en l'occurrence le deux "Nicolas" de l'opposition régionale (le socialiste Nicolas Mayer-Rossignol fait la même analyse critique que le frontiste Nicolas Bay)  trouveront que cela coûte trop cher ou que cette ambition est trop grande pour une si petite région!

On notera, d'ailleurs, que Bruno Buisson, le conseiller diplômatique détaché par le ministère des Affaires étrangères auprès de la très jacobine Fabienne Buccio, la préfète de région, suit, avec bienveillance, les déplacements d'Hervé Morin le Normand à l'étranger au point de les relayer sur les réseaux sociaux.

Cependant, on doit convenir que la Normandie elle-même, sortie à peine de sa désolante division à deux heures à l'Ouest de Paris, n'est pas encore prête à être, concrètement, à la hauteur de la région-monde projetée à l'international par le président de région. Deux exemples démontreront qu'un immense chantier de rattrapage normand dans tous les domaines est devant nous:

1) La Normandie, grande région industrielle qui se dote désormais d'une politique internationale d'influence propre n'a toujours pas de place bancaire régionale: cela devrait être le rôle particulier de Rouen, métropole régionale. Pour lors, les banquiers rouennais ne sont pas à Rouen mais à ... Paris!

2) Dans le cadre du contrat signé avec l'Australie et "Naval Group" (ex DCNS) pour la construction de sous-marins à l'arsenal de Cherbourg, l'offre normande de formation supérieure en ingénierie est à ce point insuffisante qu'il faut envoyer les stagiaires qui en font la demande à... Nantes !

Cherchez l'erreur !