La Normandie est, de plus en plus, présentée tant dans la presse régionale que dans les grands médias nationaux comme une région authentique où s'expérimente un modèle original de développement économique associant étroitement les collectivités territoriales et les entreprises stratégiques qui structurent l'économie régionale:

Nous nous en réjouissons car il s'agit, enfin, de faire de l'action régionale en Normandie... Cela faisait plus de quarante années qu'on attendait cela. Hervé Morin se propose de faire de la Normandie le fer de lance en France de cette approche intégrée du développement économique selon une logique d'intelligence territoriale avec des résultats très encourageants qui confortent cette politique nouvelle. On a vu, la semaine dernière, que cette nouvelle politique économique normande entendait bien prendre pied dans le domaine essentiel de l'économie maritime avec une fin de non recevoir, (provisoire ?) d'Edouard Philippe qui défend (sans véritable conviction d'ailleurs) le maintien du Grand Port Maritime du Havre "dans le giron" d'un état central qui n'a plus les moyens de ses ambitions centralisatrices.

Mais, avant de pouvoir prendre pied sur les quais du port du Havre, la région Normandie serait bien avisée de garder la possibilité de faire accoster un ferry pour l'Angleterre à Dieppe ou d'éviter que le port encore normand du Tréport ne soit transbordé dans la banlieue de Lille, grande métropole maritime du Nord de la France comme chacun sait...

Depuis la fin du XVIIIe siècle, il existe une liaison maritime permanente entre Dieppe et la côte anglaise...

Blog_Dieppe_2

https://actu.fr/normandie/dieppe_76217/transmanche-financer-liaison-dieppe-newhaven-nouveau-partenaire-dieppe-maritime-faut-engagement-region_13546407.html

Transmanche. Qui pour financer la liaison Dieppe-Newhaven ?

« Il faut un engagement de la Région »

L'agglo de Dieppe-Maritime doit voter sa participation au financement de la liaison Dieppe-Newhaven. Les partenaires historiques attendent que la Région Normandie fasse de même.

Publié le 27 Nov 17 à 9:20
L’agglomération de Dieppe-Maritime doit voter sa participation au financement de la liaison transmanche Dieppe-Newhaven. (Illustration : ©Les Informations dieppoises)

Les collectivités locales seront-elles bientôt toutes réunies derrière la liaison maritime transmanche Dieppe-Newhaven ? Vendredi 24 novembre 2017, au siège du Département de Seine-Maritime, à Rouen, la communauté d’agglomération de Dieppe-Maritime a annoncé sa volonté de participer à son financement.

Une annonce faite aux côtés des partenaires historiques : le Département de Seine-Maritime (le principal, avec 25 millions d’euros déboursés par an), la CCI (Chambre de commerce et d’industrie) Rouen Métropole, et la Ville de Dieppe.

LIRE AUSSI : Dieppe : la troisième rotation du Transmanche séduit les touristes anglais

200 millions d’euros de retombées économiques par an

« Dès que j’ai été élu à la tête de la communauté d’agglomération (en mai 2017, ndlr), j’ai tout fait pour que l’on dégage des marges de manœuvre pour participer au financement du Transmanche », a indiqué son président, Patrick Boulier (sans étiquette). Et de poursuivre :

Une participation modeste, de 100 à 150 000 euros, que le prochain conseil communautaire doit approuver, en décembre, mais qui constitue une priorité que je défendrai. C’est le signal que les différents acteurs se rassemblement.

En effet, le Transmanche, pour Dieppe, la Seine-Maritime et au-delà, ce sont 200 millions d’euros de retombées économiques par an, et 2 000 emplois directs ou indirects. Pour le port de Dieppe, ce sont 4,5 millions d’euros de recettes, via les droits de port.

Ce nouveau partenaire dans les rangs, les regards se tournent maintenant vers la Région Normandie, et son président, Hervé Morin (UDI).

LIRE AUSSI : Gouvernance du port du Havre : l’État « sera obligé » d’intégrer la Région Normandie, estime Hervé Morin

Les partenaires du Transmanche, au Département de Seine-Maritime, à Rouen, vendredi 24 novembre 2017. (©FM/Normandie-actu)

Passer des déclarations aux preuves d’amour…

Présent, Sébastien Jumel (PCF), députée de Seine-Maritime, ancien maire de Dieppe, a ainsi souligné :

« Hervé Morin est à la tête de la collectivité dont le rôle est l’aménagement du territoire et le développement économique. Le Transmanche en fait partie. Il dit vouloir être aux côtés des territoires, ce dont je ne doute pas. Maintenant, je dirais qu’il faut passer des déclarations d’amour aux preuves d’amour… »

« Ce dossier est vital »

Même son de cloche du côté du Département, qui porte l’aventure transmanche depuis 15 ans, par la voix de son président, Pascal Martin (UDI) :

« Avec Hervé Morin, nous échangeons depuis plusieurs mois à ce sujet. Maintenant il faut un engagement concret de la Région. »

Il m’apparait naturel que toutes les collectivités soient réunies pour soutenir le Transmanche. Ce dossier est vital.

LIRE AUSSI : Pêche, tourisme… le Brexit peut-il devenir une opportunité pour l’économie de la Normandie ?

Cet engagement concret pourrait prendre la forme d’une participation à l’investissement, comme la modernisation des deux ferries, et/ou aux frais de fonctionnement.

En guise de conclusion, Sébastien Jumel a résumé son sentiment d’une formule :

Hervé Morin est intelligent, il ne restera pas à quai…

Une nouvelle compagnie en 2018 ? 
L’exploitation de la liaison Dieppe-Newhaven se fait sous la forme d’une délégation de service  publique (DSP), à la compagnie DFDS Seaways. L’actuel contrat de DSP s’achève le 31 décembre 2017. Mercredi 29 décembre, le syndicat mixte de gestion de la liaison doit se réunir à Rouen (Seine-Maritime), afin de choisir prochain le délégataire.