On lira avec attention l'article qui suit et qui se fait l'écho d'une étude nationale sur l'ensemble des régions proposée par le site "Jobi Joba" (sic!) : la Normandie serait la dernière région de la France métropolitaine pour le nombre et la diversité des offres proposés sur le marché de l'emploi. En dépit d'un dynamisme entrepreneurial et industriel retrouvé qui fait de la Normandie l'une des premières régions de France pour l'exportation industrielle ou pour la solidité financière des entreprises, il semble que cela ne suive pas du côté des offres d'emplois tant en quantité qu'en qualité alors que la Normandie s'affiche et s'affirme comme une grande région industrielle voulant démontrer que l'industrie est encore l'avenir de la France.

L'article à lire ci-dessous ne nous explique pas ce mystère et c'est bien dommage. Mais s'agit-il pour autant d'un mystère? Nous pensons, sans trop nous tromper, hélas, que ce manque de dynamisme du marché de l'emploi normand (notamment en terme de quantité d'offres mises sur le marché) est à corréler directement avec le manque de dynamisme métropolitain normand...

Notre conclusion sera donc sévère:

Au lieu de nous servir un énième clochemerle "à la con" entre Caen et Rouen, les grands élus des agglos de Caen, Rouen et Le Havre devraient, au contraire, se réunir pour plancher ENSEMBLE !!! sur toutes les stratégies à mettre en oeuvre pour relancer à l'échelle régionale normande mais aussi nationale l'attractivité de ce qui reste encore le premier bassin d'emploi de la Normandie.

Il nous manque, notamment, tous les emplois en matière de services supérieurs qui font l'attractivité métropolitaine contemporaine. Il faudrait donc enfin "apprendre à chasser en meute" pour faire revenir ces emplois stratégiques qui sont partis depuis plus de trente ans soit en région parisienne SOIT dans les métropoles voisines de la Normandie (Lille, Nantes ou Rennes).

On rappelera, pour finir, qu'un emploi industriel normand sur deux a son donneur d'ordres situé à l'extérieur de la région: une situation quasi coloniale!

https://actu.fr/economie/normandie-region-metropole-offrant-moins-emplois-2017_14564279.html

Un nouveau classement place la Normandie, dernière région en nombre d’offres d’emploi

Le baromètre de l'emploi 2017 du site JobiJoba classe la Normandie 12e au palmarès des régions. Quels sont les secteurs d'activité et les villes qui recrutent le plus ?

La Normandie, bonne dernière au classement des régions en nombre d’offres d’emploi ! JobiJoba présente son baromètre de l’emploi, en fonction des offres publiées sur son site. Quels sont les secteurs d’activités, les villes, les régions qui recrutent ?

LIRE AUSSI : Transports, agro-alimentaire, maintenance… quels sont les secteurs qui embauchent en Normandie ?

53 % des offres proviennent de l’ex Haute-Normandie, 47 % de l’ex Basse-Normandie.

classement emploi

La Normandie est en métropole, la région la moins bien classée, avec 256 895 offres d’emploi. Elle ne représente que 3.8 % des annonces publiées sur le site JobiJoba entre le 27 janvier et le 8 novembre 2017, ce qui la place en 12e position dans le classement des régions. 

Elle est pourtant 9e en matière de population. Et selon un autre classement, elle était pourtant, au troisième trimestre 2017, l’une des régions les plus dynamiques : le nombre d’offres d’emploi progressant effectivement.

LIRE AUSSI : De plus en plus d’offres d’emploi : la Normandie, deuxième région la plus dynamique de France

Les deux capitales régionales, Rouen et Caen, sont les villes qui offrent le plus d’emploi, avec 21 336 et 19 544 annonces publiées en 2017, suivies par Le Havre, Cherbourg, Évreux, Saint-Lô, Alençon, Dieppe et Avranches qui constituent des bassins d’emploi importants également.

offre_d_emplois

L’industrie recrute en Normandie

Comme dans d’autres régions de France, selon la Direction générale des entreprises, l’emploi industriel est en recul en Normandie. Pourtant, c’est bien toujours ce secteur d’activité qui embauche le plus si l’on en croit les offres publiées sur le web.  L’industrie représente 18,5 % des offres d’emploi. 

Dans le trio de tête des secteurs qui recrutent en Normandie, figurent également le commerce-vente (14.7 %, soit 1.6 point de moins qu’en 2016), et le BTP (13 % des offres, et une baisse significative de 3 points par rapport à 2016).

Dans l’industrie, les métiers les plus recherchés selon JobiJoba sont : technicien de maintenance, cariste, soudeur, chaudronnier. Dans le commerce et la vente, on recherche surtout des commerciaux (25.1% des offres), et des vendeurs.

Enfin, dans le BTP, les profils les plus recherchés sont ceux d’électricien, de menuisier, de maçon ou de plombier.

LIRE AUSSI : L’aéronautique en Normandie « se porte bien », propose des emplois, mais peine à recruter