Dans la dernière édition de notre palmipède déchaîné préféré qui révélait comment l'actuel gouvernement s'enchaîne aux fantasmes du Médef qui croit toujours que les chômeurs sont forcément des tire- au- flanc, on pouvait trouver en bas de la Une trois petites vignettes désopilantes signées Lefred Thouron au sujet de la préparation des premiers voeux de Macronaparte 1er pour le 31 décembre 2017:

Dialogue entre le Président de la République et son Havrais de Premier ministre (à ne pas confondre avec le Labrador de l'Elysée)...

Macron: "Cette année on fera court avec les voeux! Pas question d'y passer plus d'une semaine!"

Philippe: ...

Macron: "Souhaiter le meilleur pour 2018 à tous ces gens, ces institutions, ces corps constitués! Tsss..."

Philippe: ...

Macron: "Quelle farce! Puisque c'est moi qui déciderai de tout!"

Philippe: "Certes... "

On ne pourra que partager la sage parole présidentielle exprimée ici qui se veut sobre et discrète mis à part un petit coup de fil en direct sur le plateau du guignol Hannouna, petit dérapage hors-piste avant de prendre de la hauteur dans la poudreuse avec Dame Brigitte à la Mongie.

En effet, pourquoi donc perdre son temps avec des voeux quand on prend les Français pour des veaux d'autant plus que le très officiel "chanoine du Latran" nous a déjà délivré son message de Noël, semble-t-il plus important que celui du Nouvel an:

Le-Canard-Enchaine-20-decembre-2017

(La une du Canard Enchainé, mercredi 20 décembre 2017)

D'autant plus inutile que les voeux de la nouvelle année sont souvent précédés du "bêtisier" de l'année précédente. Ainsi on retiendra en mémoire de la défunte et jamais regrettée année passée que Macronaparte 1er ne voulait plus voir personne dormir dehors avant le 31 décembre 2017.

Autant attendre le 1er avril pour présenter ses voeux du Nouvel an!

D'ailleurs, si la tradition nous demande de dire et de faire des blagues en forme de gros poissons pour abuser nos amis et moquer la crédulité générale le 1er avril et non pas dès le 1er janvier c'est que, précisément, avant le coup de tête du Roi de France Charles IX qui en décida ainsi pour la première fois pour l'année 1565, le premier jour de l'an était fixé au... 1er avril.


 

Quant à nous, nous attendrons le 10 janvier 2018 pour émettre avec prudence quelques voeux pour la réussite de tous les projets normands: en effet, le 10 janvier c'est la Saint Guillaume.

Couv_130503

1189

Espérons que le responsable de la communication au cabinet du président de la Normandie aura la même et bonne idée de patienter jusqu'au 10 janvier et de ne pas passer plus d'une semaine à une mascarade sans signification: qu'à la Macronerie générale au plus haut niveau de l'Etat on ne réponde en Normandie que par une... Morinade.

Sachant que les Normands préfèrent de loin les faiseux aux diseux...