Que les choses soient claires... Si les indiscrétions dont il est fait état ci-dessous s'avèrent fondées, l'Etoile de Normandie soutiendra TOTALEMENT la Normandie aux prochaines élections régionales de 2021.

Et il est très clair que pour nous, le candidat de la Normandie ne peut être qu'un candidat normand qui croit dans un projet normand valorisant la Normandie, permettant le retour de l'avenir normand en Normandie et non pas sa MISE SOUS TUTELLE définitive à partir d'une vallée de la Seine branchée sur le GRAND PARIS.

En conséquence, le candidat normand que nous soutiendrons sans arrière pensée sera Hervé MORIN qui souhaite se représenter pour confirmer tout ce qui a été mis en oeuvre depuis la réunification de la Normandie pour la renaissance de notre région et de son économie à l'échelle régionale, nationale et internationale. Car ce candidat ne saurait être un sous-ministre de l'actuel gouvernement qui n'a que l'ambition de sa jeunesse et qui n'a pas montré quand il était le président du département de l'Eure un grand intérêt pour nos affaires normandes au point de nous inquiéter sérieusement lorsque l'ancien maire LR de Vernon et désormais en marche pour le pouvoir sous les ors parisiens de la République, préférait cultiver ses contacts privilégiés avec les élus des Yvelines et des Hauts-de-Seine plutôt que d'oeuvrer sérieusement à un intérêt général normand dans le cadre des réunions du G6 normand, qui d'ailleurs, ne se tiennent plus... On se demande bien pourquoi.

Le duel au sommet qui s'annonce entre Hervé le Normand d'une part et Sébastien Lecornu le Rastignac en marche depuis Paris, d'autre part, aurait le mérite d'incarner clairement des enjeux géopolitiques importants pour l'avenir même de notre Normandie:

normandie-herve-morin-quitte-son-mandat-de-maire

Hervé MORIN va devoir faire encore plus et mieux ce qu'il fait déjà, à savoir, travailler à une renaissance normande autonome vis-à-vis du pouvoir central parisien avec l'idée d'expérimenter face à l'Etat jacobin la gestion girondine d'un enjeu national: la gouvernance de la première économie maritime, logistique et portuaire du pays.

Regionales-Sebastien-Lecornu-va-defier-Herve-Morin-en-Normandie

Sébastien LECORNU va devoir démontrer qu'il n'est pas qu'un idiot utile de la recentralisation en cours menée par Macronaparte 1er au mépris de quelques trente années de décentralisation et qu'il n'est pas qu'un ambitieux mis en piste par le réseau politique "AXE SEINE" que tente de mettre en place l'actuel Premier ministre et ancien député-maire LR du Havre Edouard Philippe (toujours pas officiellement "en marche") avec l'appui de Bruno Lemaire, actuel ministre de l'Economie et ancien député LR de l'Eure:

Les Normands les plus lucides (nous espérons qu'ils lisent régulièrement l'Etoile de Normandie) verront le danger: la vallée de la Seine, le coeur battant de notre Normandie risque de devenir l'enjeu d'une rivalité politique majeure entre Hervé Morin garant, es qualités, de l'unité normande et de l'intérêt général normand, d'une part, et Edouard Philippe, d'autre part, qui faute de savoir suffisamment qu'on ne saurait courir longtemps plusieurs lièvres "en même temps", se réfugie dans une ambiguité silencieuse dans le but de se ménager une relative autonomie politique et géographique vis-à-vis de Jupiter Macron en cultivant le réseau "Axe Seine" au risque de mettre en péril l'unité politique normande.

En revanche, la position de Morin a le mérite d'être très claire et c'est sa force car elle repose sur la géo-histoire millénaire de la Normandie. Sa seule faiblesse, pour lors, c'est que le président de la Normandie ne fait pas assez confiance à la société civile normande et que le projet normand n'est pas suffisamment expliqué au grand public normand.

En face, la postion de Sébastien Lecornu risque d'apparaître comme une posture sinon comme une imposture liée non pas à la promotion d'un projet régional visionnaire normand mais à une ambition politicienne parachutée depuis Paris: ce n'est pas la première fois que l'on voit la "République en marche" faire marche arrière pour renouer avec "l'ancien monde".

En l'occurrence, le nouveau monde normand, c'est Morin!

En attendant 2021 c'est Gustave Héon, le glorieux élu local de l'Eure, sénateur-maire de Bernay et président du conseil général de l'Eure qui s'était battu comme un lion pour obtenir l'unité normande entre 1973 et 1981 qui doit se retourner dans sa tombe!

heon_gustave000243

Gustave Héon (1910-1981), dit Tatave, ancien résistant et ardent défenseur de l'unité normande dans les années 1970 au point de s'opposer à la création de la nouvelle région "Haute-Normandie" en 1972 et de la boycotter avec tous les élus de l'Eure jusqu'en 1981: déjà à l'époque, la crainte d'une subordination de la vallée de la Seine normande par la puissance parisienne animait les élus Normands de l'Eure.

Nous dédions ce billet à sa mémoire...


 

http://www.lejdd.fr/politique/regionales-sebastien-lecornu-va-defier-herve-morin-en-normandie-3539303#xtor=CS1-3

Emmanuel MACRON prépare les prochaines échéances électorales. Au-delà des européennes de 2019 et des municipales de 2020, il songe déjà aux régionales de 2021. Ainsi, le jeune secrétaire d’Etat Sébastien Lecornu a reçu l’assurance d’être choisi pour s’attaquer à la Normandie, actuellement présidée par le centriste Hervé Morin. Nommé en juin secrétaire d’Etat auprès de Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire, il a cédé la présidence du conseil départemental de l’Eure et quitté son poste de maire de Vernon. Le 27 novembre, il annonçait avec Gérald Darmanin et Thierry Solère son ralliement à La République en marche dans les colonnes du Journal du dimanche.

Morin déjà candidat à sa propre succession

Président du conseil régional de Normandie depuis 2016, Hervé Morin a annoncé début novembre qui serait candidat : "Un mandat pour semer, et un mandat pour récolter les fruits de ce que nous avons semés, car c’est très long. Il faut la même volonté en permanence pour faire avancer les choses. Si vous changez de président, si vous changez de majorité, vous n’êtes pas sûr que l’élan puisse durer…"

Voir aussi:

https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/eure/evreux/sebastien-lecornu-presidence-du-conseil-regional-normandie-ligne-mire-1396609.html


 

Commentaire de Florestan:

Un slogan possible pour la future campagne des régionales 2021?

"Avec Lecornu, les Normands, tous cocus!"