Nouvel épisode du clochemerle en cours entre Caen et Rouen qui advient de façon quasi automatique puisqu'un "clochemerle" est une grande mécanique avec des rouages multiples, plutôt petits (on dira: mesquins) et qui se croient mus par eux-mêmes alors que le grand horloger tourne la clef et tire les poids bien loin de là... A Paris!

Il faudrait dire à ces élus qui croient défendre la noble et belle idée d'unité normande en tant qu'alternative au centralisme métropolitain qu'il soit de Paris, de Lyon, Nantes, Rouen ... Caen? sont plus sûrement les idiots utiles de tous ceux qui s'acharnent encore contre cette belle idée d'unité normande.

Il faudrait leur dire de ne pas laisser la belle idée d'unité normande devenir un instrument de destabilisation politicien du projet normand.

Il faudrait qu'ils dénoncent avec fermeté et courage la volonté du gouvernement Macron/ Philippe de faire de la Normandie, le laboratoire de la restructuration régionale idéale ne serait-ce que pour gêner Hervé Morin aux entournures puisque le président de la Normandie a le malheur d'être l'opposant politique le plus gênant pour Emmanuel Macron (on pensera à la question de l'apprentissage) ou pour Edouard Philippe (la régionalisation des Grands ports maritimes).

Rappelons à ces crétins (on aimerait pouvoir trouver un autre qualificatif) que le véritable enjeu n'est pas de faire de Caen "le Alençon de la Normandie" (sic! Au passage, quel mépris pour les camarades départementalistes de l'Orne...) ou de réaliser une "fusion-acquisition de la Basse par la Haute" (ils sont totalement à l'Ouest à force de lire gratuitement Ouest France au conseil départemental du Calvados, parce qu'à Rouen certains disent le contraire: "à Caen les Bas-Normands ont pris le pouvoir") mais de lutter ENSEMBLE pour la survie d'une renaissance du projet normand face au Grand Paris car Emmanuel Macron n'a pas renoncé à l'idée d'inscrire notre vallée de la Seine normande dans son grand projet de fusion-acquisition "grand-parisien"...

Bref! au lieu d'être, de fait, les idiots utiles d'Antoine GRUMBACH, ce fou furieux qui veut toujours nous transformer en banlieue maritime, agricole et touristique du Grand Paris au sein d'une méga-région parisienne poussée jusqu'au Havre (Caen ne compte déjà même plus), ces Messieurs du Calvados devraient appeler vigoureusement à défendre, authentiquement, l'unité normande!

  • Lire dans Ouest-France (forcément...) édition du 7 février 2018:

07-02-2018 14;17;03