Hervé MORIN n'oublie pas qu'un ancien député-maire du Havre a, bel et bien, réalisé sa promesse: traverser à la nage le bassin du Commerce en cas de réunification de la Normandie que ledit député-maire du Havre a, par ailleurs, voté (L'actuel président normand s'étant alors abstenu...) Fort bien!

Mais depuis l'automne 2014 et ce vote historique de l'Assemblée Nationale, de l'eau a coulé sous les ponts de la Seine et le ci-devant député-maire du Havre est désormais le Premier Ministre tandis qu'Hervé Morin est le premier président de la Normandie de l'Histoire: les rôles semblent s'inverser et on conseillera à l'actuel Premier ministre de s'entendre avec Hervé Morin car descendre la Seine à la nage depuis Paris est un exploit plus périlleux que de traverser l'un des bassins du port du Havre.

Dans le courrier cité ci-dessous par le journaliste de Paris-Normandie (07/02/18), on notera la phrase suivante tirée d'une lettre envoyée le 2 février 2018 par Hervé Morin au Premier ministre qui en dira long sur l'absence de transports amoureux de la part d'Edouard Philippe. Cela concerne notamment la façon dont est maltraitée, une fois encore, le projet de la LNPN dans une commission présidée par un ancien-député maire socialiste de Caen:

"Le rapport recommande un dangereux saupoudrage et la réalisation du Y après 2030. Ce qui revient, de fait, à transformer ce projet normand en projet francilien. La LNPN serait-elle transformée en LNPM, la Ligne Nouvelle Paris-Mantes?"

INQUIETANT... Très inquiétant!

On lira aussi l'articulet qui suit et qui est consacré aux dernières nouvelles du CLOCHEMERLE: puisque sur l'affaire de la Cour d'appel, les clochemerleux rouennais ont exactement la même position que les clochemerleux caennais, nous les invitons à venir au prochain Carnaval de Granville qui débute ce week-end...

PN 2

Autre lecture intéressante, ce billet d'humeur paru le 3 février dernier dans La Manche Libre: la Normandie n'exploite pas assez sa notoriété internationale...

Capture