En revanche, alors que le modèle du TGV/LGV qui taquine l'avion à 350 km/h au ras des pâquerettes pour transporter 500000 cols blancs par an entre Paris et une métropole régionale est en train de foncer tout droit dans le mur de la dette en faisant exploser la SNCF, le moment est en train de venir, enfin, de pouvoir acclimater en France le modèle ferroviaire européen qui est de faire rouler un train intercités RER cadencé à 250 km/h pour desservir un réseau de villes en taquinant l'automobile...

Et la région française la mieux placée qui pourrait expérimenter ce modèle ferroviaire encore inconnu en France, cela pourrait être la Normandie.

Cette petite entrée en la matière au coup de gueule qui suit et au concert général de hurlements généré par la publication du rapport Spinetta, l'ancien patron d'Air France qui, par principe, voit le train et les territoires de loin, de très loin, permettait de positiver sur le cas ferroviaire normand réputé insoluble selon les crânes d'oeuf de la SNCF qui ne jurent que par les exploits de plus en plus coûteux d'un avion roulant sur des rails...

Lire ainsi le point de vue plein de bon de sens de Sophie Coignard (Paris-Normandie, 17/02/18):

17-02-2018 23;25;23

Grogne générale logique contre le rapport Spinetta selon la logique politique usée jusqu'à la corde du "ballon d'essai" avant une réforme majeure:

http://www.europe1.fr/societe/bruno-gazeau-sur-la-sncf-on-ne-peut-pas-supprimer-les-petites-lignes-sinon-cest-la-mort-de-la-france-3577256

https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/sncf/je-vous-avoue-que-je-suis-en-colere-dans-les-zones-rurales-le-rapport-spinetta-sur-la-sncf-ne-passe-pas_2613980.html

https://www.romandie.com/news/Les-petites-lignes-de-train-un-luxe-pour-le-pays/891200.rom