A méditer justement, justement, dans l'édition dominicale de Ouest-France disponible à Caen (18 février 2018) la petite homélie en forme de billet d'humeur du journaliste clochemerleux d'origine bretonne semble-t-il, Sébastien Breteau qui, au sujet de l'Orne, rappelle un mot malheureux d'Hervé Morin (cela lui sera reproché ad vitam aeternam) avant de faire la leçon à un autre clochemerleux, Antoine Casini, conseiller départemental PS du Calvados, qui fait preuve d'un localisme caennais à toute épreuve!

Entre le politicien localiste caennais et le journaliste breton enfermé dans sa zone de diffusion géographique, le billet à lire ci-dessous c'est, tout à la fois:

  • Le pont aux ânes (il n'y a qu'un clochemerle Caen vs Rouen qui pourrait intéresser le lecteur au sujet de la Normandie)
  • Le coup de pied de l'âne (Breteau journaliste bas breton-normand qui inflige sa leçon anti-rouennaise)
  • Un âne (Sébastien Breteau) qui frotte un autre âne (Antoine Casini)

IMG_1394