Voilà un trésor que nous avons sous le nez et l'ayant, par évidence, sous les yeux, nous ne le voyons plus... Je me souviens, un jour, de m'être arrêté pour faire étape à Chartres: il me fallait voir la grandiose cathédrale parfois appelée le "Parthénon de l'art français" puis déjeuner dans une brasserie avant de poursuivre ma route. Au moment de régler ma note après avoir pris le café au zinc, je demandai, naïvement, au patron: "ça vous fait quoi d'habiter et de travailler devant une pareille beauté? - Rien! On en a pris l'habitude..."

Arcisse-de-caumont

Arcisse de Caumont, l'inventeur de la Normandie médiévale dès les années 1820...

Depuis près de 150 ans maintenant, la Normandie s'est reconstruite une identité régionale en tant que province du patrimoine historique, architectural et culturel, véritable musée à ciel ouvert mis à disposition des touristes: c'est en Normandie que furent inventées la notion de monument historique à étudier et à sauvegarder, la discipline nouvelle de l'archéologie médiévale mais aussi la diffusion de guides à l'usage des érudits et des touristes qui souhaitent visiter une ville et ses monuments. L'évidence de la Normandie médiévale s'est, très tôt, diffusée dans l'édition populaire et savante: on pensera à la série encyclopédique de la Normandie médiévale pittoresque éditée par Taylor et Nodier et leurs "voyages pittoresques et romantiques dans l'ancienne France" avec un premier volume paru consacré à Rouen et ses environs... Rouen considérée par le grand touriste Stendhal comme "l'Athènes du genre gothique" et dont la cathédrale a fourni le modèle à Victor Hugo pour imaginer les aventures d'Esméralda et de Quasimodo dans les hauteurs de Notre Dame de Paris...

On sait, hélas, que ce magnifique patrimoine médiéval normand a subi les saccages de la Révolution française (comme ailleurs) et que ce qui n'avait pas été saccagé par les vandales de 1793 avait été pulvérisé sous les bombes de la Seconde Guerre Mondiale qui s'est terminée par une guerre de Libération de l'Europe dans le magasin des antiquités normandes...

2e32d9da_y

Le manoir de la Salamandre à Etretat est l'ultime témoin des grands manoirs urbains médiévaux à pan de bois de Lisieux tous détruits en 1944: le manoir de la Salamandre a eu la chance d'intéresser un architecte parisien qui l'a fait démonter du centre ville de Lisieux pour en faire sa villa de bord de mer à Etretat dans les années 1880.

Malgré cela, malgré des pertes immenses et définitives (on pensera à la cité médiévale de Lisieux, défunte "capitale du pan de bois"), la Normandie reste encore la première région française pour le nombre de bâtiments de et sites classés ou inscrits au titre des Monuments Historiques.

Et derrière les grands fleurons de la Normandie médiévale que sont nos cathédrales, nos grandes abbayes, le Mont Saint Michel, la tapisserie de Bayeux, les châteaux et donjons de nos ducs, se pressent une floraison de manoirs, d'églises rurales ou urbaines qui certissent nos paysages de leurs belles élégances de pierre.

Moralité: la Normandie médiévale est l'antidote à la "France moche"!


 

Le guide du Routard vient d'éditer un second guide spécialisé sur la Normandie après celui sur les Impressionnistes: la Normandie est la seule région de France à disposer du privilège de ces deux éditions spécialisées.

C'est un ouvrage très pratique pour organiser un circuit de visites approfondies dans les profondeurs normandes: on pensera, notamment, à l'Orne où les souvenirs arthuriens sont très présents à Domfront qui était l'une des résidences normandes préférées d'Henri II Plantagenêt. C'est, d'ailleurs, pour la cour anglo-normande de Domfront qui fut écrite la première version connue des aventures des chevaliers de la table ronde.

Ci-après, on vous propose de découvrir intégralement le début de ce guide du routard "Normandie médiévale" avec un excellent résumé, très clair et précis, de l'histoire de la Normandie médiévale entre la fin de l'empire romain et la fin du Moyen-âge.

 

26-02-2018 11;30;52

26-02-2018 11;34;46

26-02-2018 11;37;52

26-02-2018 11;40;30

26-02-2018 11;42;54

26-02-2018 11;45;41

26-02-2018 11;47;54

26-02-2018 11;49;51

 

La région Normandie a décidé d'investir massivement dans le développement du tourisme médiéval en ciblant deux châteaux parmi 18 grands sites médiévaux normands:

Château-Gaillard au dessus des Andelys dans l'Eure et les vestiges du château de Domfront dans l'Orne qui pourraient faire l'objet d'une reconstitution à l'identique partielle.

https://www.tendanceouest.com/actualite-259581-la-region-veut-doper-le-tourisme-medieval-a-domfront-et-a-chateau-gaillard.html

La Région Normandie lance une expérimentation de développement touristique majeur sur deux sites ruraux, pour devenir des "locomotives" du tourisme médiévale dans notre région, dont Mal-en-point (Orne), où le président Hervé Morin est venu annoncer cet engagement régional, mercredi 17 janvier 2018.

La Normandie est la neuvième région touristique française, et la volonté du Conseil régional est d'améliorer la situation. Notamment en tentant d'attirer une partie des visiteurs qui viennent nombreux découvrir Paris.

Des locomotives

Pour cela, la volonté régionale est de voir des "locomotives" touristiques émerger. Si cela semble finançable sur les grosses agglomérations, la situation est beaucoup plus compliquée en zone rurale, où sont pourtant implantées des pépites touristiques.

Financement par la Région

Le Président du Conseil régional de Normandie est venu mercredi 17 janvier 2018 à Domfront-en-Poiré, annoncer une expérimentation de la Région, concernant le tourisme médiéval. Un comité scientifique a retenu 18 sites intéressants dans la Région. Le financement de deux d'entre eux sera effectué par la Région : Domfront (Orne) et Château-Gaillard, aux Andelys (Eure).

Le président de région Hervé Morin et le maire de Domfront Bernard Soul dans le quartier médiéval de la cité du sud-Bocage. - Eric Mas

Avec les acteurs locaux

Concrètement, les acteurs locaux devront lister leurs idées de développement d'ici l'été, et la Région financera les projets. Ce pourrait être : reconstituer un bâtiment médiéval sur le site du château, mais aussi des aides pour des logements touristiques en secteur médiéval, de la réalité virtuelle touristique, ou encore l'amélioration des façades des maisons, des commerces… toutes les possibilités restent ouvertes.

L'objectif est de faire de Domfront "l'un des lieux touristiques emblématiques de la région", selon Hervé Morin. La région veut aller vite : les élus locaux devront rendre leur "feuille de route" avant l'été, pour la concrétisation de leur projet.


Domfront grand site médiéval normand c'est aussi la magnifique prieurale romane de Notre Dame sur l'Eau:

NDE-1024x768