Encore un article d'anthologie dans Paris-Normandie du 15 mars 2018 en page 17 :

" Je pense que les lignes vont bouger "

En préambule :

Politique. Maire du Havre, président de la Communauté de l'agglomération havraise et du pôle métropolitain de l'estuaire de la Seine, Luc Lemonnier évoque les enjeux du territoire, l'ouverture récente des magasins d'usine d'Honfleur. Et laisse la porte ouverte à Honfleur, Pont-Audemer et Pont-l'Evêque pour le rejoindre.

En détails :

Il s'agit d'une interview qui, pour un lecteur parano comme l'auteur de ces lignes, ressemble fort à une opération concertée...

Pourquoi ?

Eh bien, ça commence dès le préambule : celui qui " laisse la porte ouverte à Honfleur, Pont-Audemer et Pont-l'Evêque pour le rejoindre " se gardera bien, au cours de cette opération d'enfumage (pour reprendre l'une des expressions favorites de Collectif BEN), d'évoquer la difficulté qu'il y a d'accomplir le trajet jusqu'au Havre depuis la rive gauche de l'estuaire autrement que par la route, qu'en avion, qu'en vélo ou qu'en bateau !...

Quand celle qui fait office de journaliste pose la question : " Peut-on imaginer un franchissement comme les bacs de Seine, au moins vers Honfleur, pour éviter la traversée et le coût du pont de Normandie ? ", Luc Lemonnier répond : " Cela peut s'imaginer en collaboration avec le Département qui gère les bacs, mais aujourd'hui, on n'entend pas une demande dans ce sens-là. "

L'imagination des deux interlocuteurs s'arrêtera là pour ce qui concerne le franchissement de l'estuaire de la Seine...

S'ensuit du délayage autour du coût du franchissement routier où, comme par hasard, on se garde bien de citer le gestionnaire des deux franchissements routiers de l'estuaire de la Seine... et des considérations de peu d'intérêt concret sur le Pôle métropolitain de l'estuaire, sauf peut-être la constitution de réserves foncières ; évidemment, pas un mot sur l'éventuel développement de plate-formes logistiques au sud de l'estuaire en relation avec le Grand Port Maritime du Havre ; ça serait trop compliqué, et, comme c'est sur du long terme...

Un collabo assigné aux affaires f..........s et portuaires