Dans l'édition du 27 mars 2018 du quotidien Ouest-France, édition fabriquée à Rennes mais diffusée à Caen en Normandie, il était difficile d'échapper à ce que nous évitons ordinairement de lire, en l'occurrence, la dernière page tout en couleurs dudit canard puisqu'il s'agit de la page des Bretons heureux et intelligents parce que Bretons. Visiblement, il y avait de la part du folliculaire de service une envie juvénile d'en découdre avec les Normands à propos d'un sujet aussi mou que collant qu'on vous proposera, finalement, en noir et blanc puisque le noir et blanc va si bien à tout Breton en toute circonstance...

b_1_q_0_p_0

29-03-2018 23;50;31

29-03-2018 23;54;12


 Bien entendu, toujours dans cette même édition, les pages "Normandie" de cette feuille de propagande ligéro-bretonne ne sont pas épargnées, comme d'habitude: l'usage des maquettistes rennais du grand quotidien breton est de donner dans le subliminal mesquin...

Preuve à l'appui dans la bien nommée rubrique "Normandie en bref" avec les deux brèves suivantes dont la première est intitulée:

"A Caen, une Normande met ses contraventions sur le dos d'une Bretonne" (sic!)

30-03-2018 00;00;07


Commentaire de Florestan:

Le lecteur normand attentif est donc invité à considérer que les Normands (et plus encore les Normandes) sont méchants et malhonnêtes et qu'ils ne permettent pas à un jeune Ligérien de réussir sa vie à Caen: mauvais choix pour ce dernier qui, après sa condamnation pour s'être vengé contre les automobiles de ces méchants Normands (il a peut-être brisé le rétroviseur de la Normande qui importunait si bien la vie d'une Bretonne), a dû probablement fuir vers Rennes ou Nantes, cités idéales ô combien plus radieuses qu'une ville normande... ou angevine!

Ouest- France est un journal objectivement... minable, tout particulièrement dans les pages qu'il est contraint de consacrer à la Normandie!