A quelques jours d’intervalle, Paris-Normandie nous gratifie de deux articles redondants sur l’avenir du port du Havre ;

     Le premier, publié samedi 31 mars sous le titre « 500 millions d’investissements », que voici :

…/…

Et le second, publié mardi 3 avril sous le titre « Le Havre dévoile ses ambitions », que voilà :

     Dans le premier article, aux côtés d’Emmanuelle Perron, présidente du conseil de surveillance du GPMH, Hervé Martel, directeur général, déclare notamment : « En 2017, le trafic maritime est en progression de 10 % dont 14 % sur le trafic de conteneurs de près de 3 millions d’EVP ». Qu’en est-il exactement ?

     Rappelons tout d’abord qu’en 2006, année d’inauguration de Port 2000, infrastructure du GPMH dédiée à l’accueil des porte-conteneurs de nouvelle génération, le trafic de conteneurs s’est élevé à environ 2 138 000 EVP contre environ 2 119 000 en 2005. En 2016, soit 10 ans plus tard, il s’est élevé à environ 2 519 000 EVP, soit une croissance de trafic annuel en dix ans de 17,8 %, Or, selon les initiateurs de Port 2000, le trafic de conteneurs de l’année 2016 aurait dû atteindre au moins… 4 700 000 EVP !

     Môssieur Hervé Martel, directeur général du GPMH, prétend que le trafic de conteneurs du GPMH en 2017 a atteint « près de 3 000 000 d’EVP » mais cette valeur très arrondie correspond à celle réalisée par HAROPA, le Groupement d’Intérêt Economique regroupant les ports du Havre, de Rouen et de Paris, derrière lequel la gouvernance du GPMH prend l’habitude de dissimuler sa contre-performance de trafic propre. En réalité, selon un journaliste rencontré le 26 mars dernier, qui a eu le plus grand mal à obtenir l’information, le trafic de conteneurs du port du Havre en 2017 serait d’environ 2 826 000 EVP ! De ce fait, la croissance du trafic de conteneurs du port du Havre entre 2016 et 2017 n’est plus que d’environ 12 % et, surtout, elle est inférieure d’environ… 40 % par rapport aux prévisions de trafic estimées au moment de la mise en service de Port 2000 !

     Mais une information fiable (Source Le Marin du 28 mars) fait état d'un trafic de conteneurs pour le port du Havre en 2017 d'environ 2 880 000 EVP, ce qui permet au premier port français pour le trafic de conteneurs de passer de la 62è à la 56è place dans le top des 110 premiers ports conteneurisés mondiaux... De ce fait, la croissance du trafic de conteneurs du port du Havre entre 2016 et 2017 est d’environ 14,3 % ; Donc, elle est inférieure d’environ… 39 % par rapport aux prévisions de trafic estimées au moment de la mise en service de Port 2000 !

     Quand on parvient à exprimer ce genre d’informations en public devant Môssieur Hervé Martel, celui-ci se contente de se gausser de son homologue qui l’a précédé dans les années 2000 et de déclarer qu’il faut cesser de se tourner vers le passé, bla, bla, bla, bla, bla, bla…

     Conclusion de ce premier article : « Pour les représentants du GPMH, cette capacité d’investissement restaurée et la dynamique de trafic (sic !) permettent d’être ambitieux. … » Il est vrai qu’avec la marge de progression dont dispose Port 2000…

     Le second article, lui, met l’accent sur la nécessité de « prioriser » les dossiers en fonction de la capacité financière mobilisable… En d’autres termes, d’ici à ce que les 500 millions d’investissements soient réalisés, des milliards de m3 d’eau auront le temps de couler sous les ponts de l’estuaire…