Les C.I.O. (pour Centre d'Information et d'Orientation) sont en grève car le ministre de l'Education Nationale a des doutes sur leur efficacité dans le giron de ... l'Education Nationale!

Pour une fois que le jacobinisme a un éclair de lucidité sur lui-même...

Car sur le terrain, dans les collèges et les lycées, il faut avoir l'honnêteté de dire que ce service public de l'orientation dirigée par l'Education Nationale ne fonctionne pas de façon optimale notamment sur deux points essentiels:

1) l'information sur l'information: dire concrètement aux élèves, là où ils se trouvent (c''est à dire dans leurs classes et leurs établissements scolaires) qu'une information sur leur orientation en matière de formation... existe! Cela peut paraître évident mais, comme souvent, ce sont les évidences qui sont les plus difficiles à mettre en oeuvre.

2) l'information sur la formation proposée localement dans la région de résidence des élèves: informer avec précision et avec une information actualisée sur l'offre de formation disponible dans la région de résidence des élèves. Ce point pèche tout particulièrement tant les habitudes uniformisatrices jacobines sont prégnantes. Sous prétexte d'ouverture et de proposer les expériences les plus stimulantes pour les jeunes, on a tendance à faire la publicité pour le pré du voisin dont l'herbe serait forcément plus verte que le sien...

Ces deux faiblesses sont observables en Normandie et ce, jusqu'à la caricature au point que c'est un quotidien régional faisant régulièrement la propagande d'une région voisine qui, de fait, arrose de ses publications gratuites, les lycées de l'académie de Caen en faisant la retape d'offres de formation systématiquement proposées à l'Ouest du Couesnon.

Et ce n'est pas le moindre des"soft power" bretons que celui d'avoir pris, de fait, le contrôle de l'information sur l'orientation des lycéens normands de l'académie de Caen, contrôle d'autant plus stratégique si l'on raisonne en terme d'intelligence territoriale régionale, que ce CIO à la mode de Ouest-France propose une vision édénique d'une Bretagne qui épanouit sa jeunesse et la jeunesse des régions voisines sous prétexte que la démocratisation de l'accès aux diplômes y a été plus réussie et plus profonde qu'en Normandie (ce qui est vrai d'ailleurs...)

Donc, il y a urgence à ce que ce service public de proximité essentiel soit confié au conseil régional à condition que ce dernier ait les moyens humains et financiers supplémentaires pour le faire mieux fonctionner que l'Education Nationale confite et sclérosée dans son jacobinisme.

Qu'il puisse enfin y avoir un CIO Normand au service des élèves normands qui ne peuvent pas toujours ignorer la région où ils vivent et où ils pourraient vivre et travailler.


 

https://www.ouest-france.fr/normandie/normandie-douze-cio-menaces-de-fermeture-5686301

Normandie. Douze CIO menacés de fermeture

dc4057a359e1766a4c7d2d06a48375a7-normandie-douze-cio-menaces-de-fermeture

 

Les douze centres d’information et d’orientation (CIO) de l’académie de Caen sont menacés de fermeture. Comme tous ceux du territoire. Une réunion est programmée à Caen ce mercredi en présence des syndicats, pour décider des modalités d’action.

Un projet de loi porté par le ministère de l’Éducation nationale prévoit la fermeture des 450 centres d’orientation et d’information (CIO) de France. Ce service public gratuit permet à chacun, quelle que soit sa situation, de bénéficier d’un conseil d’orientation personnalisé, assuré par des psychologues de l’Éducation nationale.

Le projet du gouvernement consiste à transférer cette compétence aux Régions.  « C’est incohérent, déplore Françoise Lecluse, directrice du CIO de Caen.  Dans ces conditions, une grande partie du public que nous accueillons, notamment les salariés et élèves du privé, n’aurons plus accès à nos services. »

Les personnels des CIO craignent également que  « la mission de ce nouveau service se résume à de l’information sur les orientations, au détriment de l’écoute, des conseils et même des ateliers que nous organisons ».

L’académie de Caen possède des CIO à Caen, Hérouville-Saint-Clair, Bayeux, Lisieux, Vire, Avranches, Saint-Lô, Cherbourg, Alençon, Argentan, L’Aigle et Flers. Une réunion des responsables syndicaux est prévue ce mercredi à l’antenne de Caen.  « Nous déciderons des suites à donner à notre action » , annonce Françoise Lecluse.