A Lisieux, la valorisation et la protection du patrimoine historique et architectural devrait être une priorité stratégique pour l'avenir même de la ville... Une ville qui fut, jusqu'en 1944, une destination majeure en France du tourisme patrimonial car Lisieux était considérée comme la "capitale du pan de bois".

L'urbicide libérateur de l'été 1944 a anéanti la ville de notre petite sainte normande préférée qui s'est trompée lorsqu'elle nous avait prédit que du ciel tomberait une pluie de roses...

btiment-des-impts

Un petit parfum nostalgique de RDA ou d'URSS flotte encore dans la ville de Sainte Thérèse...

https://actu.fr/normandie/lisieux_14366/a-lisieux-le-batiment-des-impots-vendu-90-000-euros-a-partelios-habitat_2326496.html

Lisieux est devenue brutalement moderne donc moche et souffre touristiquement d'un effet "Basilique" comme la ville de Caen souffre d'un effet "Mémorial": pélerins et touristes déboulent en autobus sur de grands parvis situés à la périphérie de la ville,  le temps d'une visite à la Basilique, au Carmel puis repartent aussi vite qu'ils étaient venus.

Pourtant, tout n'a pas été saccagé dans l'été 1944 et tout n'a pas été enseveli sous le béton et les briques de la Reconstruction, à commencer par le quartier de l'ancienne cathédrale Saint Pierre, l'ancien palais épiscopal (une friche totalement vide alors qu'on pourrait y faire un superbe musée de ville d'art et d'histoire), le beau jardin public, l'hôtel du Haut doyenné (l'école de musique qui abrite chaque année début juillet une académie de musique baroque de réputation internationale). Sans oublier la belle église Saint Jacques toujours fermée alors que sa nef splendide pourrait abriter de grandes expositions culturelles qui pourraient attirer les touristes de la côte du Pays d'Auge à Lisieux: sur le site Tripadvisor, les touristes d'ailleurs s'en plaignent...

https://www.tripadvisor.fr/Attraction_Review-g187186-d10815531-Reviews-Eglise_Saint_Jacques_a_Lisieux-Lisieux_Calvados_Basse_Normandie_Normandy.html

side-of-st-jacques-church

Nous avons, ici sur l'Etoile de Normandie, pointé régulièrement le manque total d'ambition en terme de valorisation du patrimoine de la ville de Lisieux et cela devient lassant d'avoir à nous répéter une nouvelle fois ou d'avoir à promouvoir des évidences: par exemple, réhabiliter la tradition augeronne de la construction en ossature bois en créant des immeubles dans le centre ville tout autant bétonné qu'aéré du Lisieux de la Reconstruction. Voire en reconstruisant à l'identique selon les principes de la charte de Venise l'un de ses monumentaux manoirs urbains de Lisieux tout en bois qu faisaient l'extraordinaire réputation de la ville avant-guerre et dont l'ultime exemple subsiste encore à... Etretat! 

2e32d9da_y

A la fin du XIXe siècle, un architecte parisien s'était autorisé le droit de démonter le manoir de la Salamandre alors situé dans le centre ville de Lisieux pour le remonter à Etretat afin d'en faire sa villa de bord de mer: grâce soit encore rendue à ce saint homme sans vergogne dont le geste a permis de sauver des flammes de l'apocalypse libérateur de 1944, LE dernier manoir urbain de Lisieux...

En attendant que Bernard Aubril, le maire de Lisieux, se réveille entre deux passages du Tour de France, ce sont des associations citoyennes qui, comme d'habitude, se mobilisent pour parer aux urgences: la prise en charge de l'entretien d'une ancienne cathédrale dont la qualité de l'architecture en fait l'égale des plus grandes (on pensera à Notre Dame de Paris) a quelque chose d'édifiant!


 

https://actu.fr/normandie/lisieux_14366/il-pleut-dans-cathedrale-lisieux-appel-dons-la-restaurer_16507580.html

Il pleut dans la cathédrale de Lisieux, un appel aux dons pour la restaurer

La cathédrale de Lisieux (Calvados) porte les stigmates d’un millénaire d’existence. La charpente et la toiture ont besoin d’importants travaux. Un appel aux dons est lancé.

cathédrale-Lisieux-2-2-854x569

La cathédrale Saint-Pierre de Lisieux (Calvados) approche lentement mais sûrement de ses 1000 ans. Et ce n’est pas sans conséquence sur l’état de sa charpente et de sa toiture.

Classé aux Monuments historiques depuis 1840, l’édifice a besoin d’importants travaux de restauration et d’entretien. La ville de Lisieux, propriétaire des lieux, a bien engagé un programme sur plusieurs années, hiérarchisé par ordre d’urgence.

Mais l’ensemble du chantier représente un coût exorbitant que la seule collectivité ne peut assumer. Elle a donc signé, mardi 17 avril 2018, une convention avec la Fondation du Patrimoine et l’association des Amis de la cathédrale pour récolter des fonds.

La toiture n’a pas été refaite depuis 160 ans

Les donateurs peuvent se rendre sur le site Internet de la Fondation du Patrimoine, où le projet a été présenté en détail. La première tranche du chantier concerne la rénovation du bas-côté nord, le plus endommagé, celle du bas-côté sud et du haut de la toiture. Le maire, Bernard Aubril, précise :

« Cette première étape a démarré l’an dernier pour un montant de 463 000 euros. Elle comprend le diagnostic, la maîtrise d’ouvrage et les travaux. La seconde étape prévoit la rénovation du parvis et de l’éclairage de la façade ouest pour un coût de 70 000 euros »

Ce chantier colossal devrait se terminer en 2019. « La toiture n’a pas été refaite depuis 160 ans, il pleut dans la cathédrale. Il y a du travail » souligne Paul Mercier, premier adjoint.

Comment donner ?
Il suffit d’aller sur le site Internet de la Fondation du patrimoine. Tous les montants sont possibles.

« De multiples autres projets sont dans la pauvre escarcelle de notre association, en attente de financement, comme la restauration des enfeus et du vitrail Sainte-Thérèse » souligne Francis Dugardin, président des Amis de la cathédrale.

La ville de Lisieux compte sur le réseau national de la Fondation du Patrimoine pour récolter un maximum de dons. L’association des Amis de la cathédrale est chargée d’animer cette souscription localement, en sensibilisant le grand public à la nécessité de restaurer ce joyau du patrimoine lexovien.

souscription-cathédrale-Lisieux-854x569

« Le patrimoine, c’est l’affaire de tous »

Déléguée départementale de la Fondation du Patrimoine, Catherine Lécluze tient à rassurer tous les possibles donateurs:

« Nos appels aux dons sont fléchés et sécurisés. Tout est contrôlé par les pouvoirs publics ».

Les budgets des collectivités étant de plus en plus serrés, la Fondation joue un rôle essentiel dans la préservation du patrimoine. « En 2017, nous avons collecté près de 15 millions d’euros auprès de 50 000 donateurs pour des petits et des grands projets, dans des grandes villes et des petits villages. Le patrimoine, c’est l’affaire de tous » affirme la déléguée.

Catherine Lécluze compte sur les élus et les Amis de la cathédrale pour sensibiliser « les commerçants et les industriels » à cette cause.

L’intérêt du grand public semble déjà au rendez-vous, bien au-delà des frontières nationales. 3 353 personnes, originaires de 28 pays différents, ont consulté le site Internet des Amis de la cathédrale au cours des trois premiers mois de l’année.