Au cours de la matinale d'information du 27 avril 2018 sur l'antenne de France Culture un dossier passionnant et plutôt urgent à découvrir était proposé à la sagacité des citoyens-auditeurs: comment la Chine, tout à son renouveau impérial, est en passe de faire, totalement ou presque,main basse sur l'accès de plus en plus stratégique aux "terres rares"?

Si vous ne savez pas ce que sont des "terres rares" et que vous êtes, en même temps, totalement accroc à votre téléphone portable ou à votre ordinateur, vous avez vivement intérêt à savoir ce qu'il y a dans votre smartphone et à vous interroger sur la façon dont est arrivé dans votre machin miniaturisé plus intelligent que vous que vous promenez en permanence sur vous, ce cocktail de métaux rares portant des noms bizarres qui se terminent tous en "um" et qui sont indispensables au bon fonctionnement des circuits et surtout des batteries de votre meilleur ami.

Guillaume Pitron, journaliste d'enquête au Monde Diplomatique vient de publier un livre qui fait le tour de la question et cela fait froid dans le dos...

https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/voitures-electriques-panneaux-solaires-eoliennes-la-face-tres-sombre-des-energies-renouvelables

https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins-2eme-partie/voitures-electriques-panneaux-solaires-eoliennes-la-face-tres-sombre-des-energies-renouvelables-2eme

Voitures électriques, panneaux solaires, éoliennes : la face (très) sombre des énergies renouvelables

Il y a deux semaines, une équipe de chercheurs japonais annonçait avoir découvert dans les fonds marins du Japon des gisements représentant 16 millions de tonnes de terres rares, des minerais utilisés dans la transition numérique et énergétique.

738_000_1496ht

Qualifiés de « pétrole du 21ème siècle », ces minerais présents en quantité infime dans la croûte terrestre, sont de nouvelles ressources aujourd’hui essentielles à la production d’objets numériques, comme les smartphones ou ordinateurs, mais également utilisés dans la fabrication des voitures électriques, panneaux photovoltaïques ou encore éoliennes, outils nécessaires à la transition vers les énergies renouvelables. 

L’exploitation de ces métaux rares génère toutefois de forts coûts environnementaux et une dépendance envers la Chine qui produit 95% des terres rares et est devenue leader dans les technologies de la transition énergétique. 

Notre invité est Guillaume Pitron, journaliste au Monde Diplomatique et à Géo, réalisateur de documentaires, il publie aux éditions des Liens qui Libèrent l’ouvrage La guerre des métaux rares. La face cachée de la transition énergétique et numérique.

Une enquête dans laquelle il alerte sur le « paradoxe des énergies vertes », qui tout en cherchant à limiter les émissions de CO2, provoquent d’autres dégâts environnementaux et pourraient entraîner des tensions géopolitiques dans le monde. 


Face à ce nouveau "pacte faustien" (après celui du pétrole et du nucléaire) qui consiste à paver un enfer de pollution avec de bonnes intentions écologiques, Guillaume Pitron nous dit clairement qu'il n'y a qu'une seule solution: la sobriété en évitant tous les gaspillages et, par conséquent, le développement de l'économie circulaire pour récupérer le maximum de ces métaux rares en les recyclant, ce qui implique de ne pas jeter son vieux téléphone ou son vieil ordinateur en décharge.

Cette économie circulaire des objets ultraconnectés et "intelligents" de notre révolution numérique est à ses balbutiements et il se trouve qu'elle fait bien plus que cela chez nous en... Normandie du côté de Poilley non loin d'Avranches grâce au formidable succès de "Remade in France" qui fait du neuf avec du vieux, au nez et à la barbe non pas des Bretons mais des Chinois!

logo-remade-in-france-article

A lire, dans le dernière édition de la Lettre EcoNormandie (27/04/18):

29-04-2018 22;22;25


 

Commentaire de Florestan:

Et pourquoi ne pas s'appeler "remadeinnormandy"?