Un conseil régional qui ne serait géré que par des fourmis comptables ferait plutôt ressembler la Normandie à ça:

201204240931

La Normandie (dans sa moitié haut-normande) sous les mandats Le Vern, mais aujourd'hui dans la tête de l'opposition à l'actuelle majorité régionale (Nicolas Bay-Mayer-Rossignol) c'est comme l'entretien d'un cimetière: les Morts ne coûtant rien puisqu'ils ne demandent rien, on concentre l'effort sur l'entretien de l'existant notamment la suppression de toute mauvaise herbe qui serait trop normande à trop vouloir pousser au travers du blanc gravier du jacobinisme de la centralisation parisienne...

On entend trop cette petite musique y compris sur l'Etoile de Normandie: "Faut faire des économies! Faut faire des économies!" ou encore: "le conseil régional est peuplé de fonctionnaires qui ne servent à rien, payés à ne rien foutre et qui nous coûtent trop cher!" Ou bien: "la Région dépense sans compter, elle s'endette..." Voire, pour être encore plus précis: " l'Agence de Développement de Normandie balance de l'argent public par les fenêtres en sauvant des canards boîteux. Personne à la région ne sait comment ils utilisent l'argent public à l'ADN où ils font tout à loisir comme bon leur semble..."

Cette petite musique est particulièrement agaçante à nos oreilles car il nous est pénible de rappeler une fois encore la triste et consternante évidence:

CELA FAIT PRES DE QUARANTE ANS QUE LA NORMANDIE FAIT DES ECONOMIES: infrastructures de transport; aménagement du territoire, formation, universités, recherche... La division normande et l'effondrement de toute ambition normande dans le localisme a entrainé un véritable décrochement de l'investissement public et privé dans notre région notamment, à partir, des années 1990 avec, en autres, une série de contrats de plan Etat-Région bas et haut-normands systématiquement sous-financés (de l'ordre de 60% pour la pomme des cons-tribuables normands et 40% seulement de la part de l'Etat):

Nicolas Bay-Mayer-Rossignol (et tout particulièrement le Rossignol) qui nous propose régulièrement cette morne mélodie ("la Région dépense trop, la Région s'endette") devrait nous expliquer pourquoi:

1) Le contrat plan interrégional de développement de la Vallée de la Seine est une coquille quasi vide où l'Etat n'a promis de mettre que 350 millions pour abonder "un milliard" qui n'existe pas...

2) Le contournement routier de Rouen n'est pas financièrement pris en charge par l'Etat: faut-il donc considérer que dans les administrations de l'Etat, on a pris la mauvaise habitude de penser que les élus Normands étaient surtout des "Normous" divisés et vautrés dans leur localisme et les Normands, en général, toujours incapables d'exiger fermement quoique ce soit jusqu'à brûler une sous-préfecture comme en Bretagne?

Depuis la réunification, le conseil régional de Normandie dépense et dépense beaucoup et c'est même rassurant car il faut faire un grand effort de rattrapage: Le Vern et le Rossignol à sa suite ont clamé, tels des coqs s'égosillant sur le tas de fumier de leur passif, que la Normandie était "la région la moins endettée de France"...

On est bien d'accord: un cimetière ça ne coûte effectivement pas grand chose!

Mais voulez-vous vivre dans un cimetière parc, belle carte postale dans l'ombre de la région parisienne ?

Moi non! Et je crois savoir que vous non plus...

Dans une parution récente de la lettre EcoNormandie diffusée chaque vendredi par le quotidien Paris-Normandie, nous avions relevé ces deux articles particulièrement édifiants que l'on pourra toujours opposer aux promoteurs nihilistes d'une danse macabre normande:

  • A la Région, l'organigramme bouge encore: la question de mieux coordonner l'Agence de Développement de Normandie, outil très innovant et très actif, au reste de l'administration régionale est posée face à certaines critiques faites sur la façon dont la dépense d'argent public est contrôlée.

29-04-2018 23;13;20

  • En matière de formation supérieure et de recherche scientifique, la Normandie a fait tellement d'économies qu'elle est à l'os, faute d'investissements ces trente dernières années: il faut investir d'urgence et massivement...

29-04-2018 23;18;12