La rédaction de l'Etoile de Normandie a reçu, ce jour, la dernière édition de la lettre du député (LREM) du Calvados Alain TOURRET ci-devant député PRG.

alain-tourret-630x0

http://normandie.canalblog.com/archives/2014/03/05/29363338.html

http://normandie.canalblog.com/archives/2014/08/02/30347643.html

Compte tenu du rôle historique joué par Alain Tourret pour le rétablissement de l'Unité normande, tout ce qui peut être dit ou écrit concernant Alain Tourret au sujet de la Normandie est d'une grande importance pour l'avenir de notre région et ce d'autant plus que le héros / héraut de la réunification normande, qui avait contresigné avec un certain Hervé Morin le fameux "serment d'Epaignes" en 2004, est, désormais, l'affidé d'une majorité parlementaire pléthorique dont le chef, c'est-à-dire le président de la République, met en oeuvre la politique de recentralisation néo-jacobine la plus brutale depuis 1982 au point d'ébranler l'acquis de plus de trente années de décentralisation...

Alain Tourret devrait donc jouer, à nouveau, un rôle important, nous l'espérons, au service de l'intérêt de la Normandie pour tenter de modérer l'opposition entre un Macron néo-jacobin et un Morin néo-girondin même si on émettra quelques doutes sur la marge de manoeuvre du député qui sait, cependant, transformer une difficulté en opportunité dans un travail parlementaire d'orfèvre...

De cette lettre, nous vous proposons les extraits qui concernent la Normandie avec cette initiative fort pertinente d'avoir créé une amicale des députés Normands: prémice d'un lobby parlementaire normand? On peut toujours rêver!


 

 AMICALE NORMANDE

Depuis sa réélection, Alain Tourret a suscité  la création d’une amicale des députés normands et pris l’initiative de convier ses collègues autour d’un représentant de l’Etat en Région, d’une personnalité de la société civile ou même d’un membre du Gouvernement pour faire le point sur les questions essentielles touchant les intérêts de la Normandie et des Normands.

Furent ainsi rencontrées des personnalités comme la directrice générale de l’ARS ou dernièrement, Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire. Le mercredi 28 mars, le très jeune mais déjà très aguerri élu (maire de Vernon, président du Conseil départemental de l’Eure) qui a fait ses armes au cabinet de Bruno Lemaire aux Affaires européennes puis à l’Agriculture, recevait à l’hôtel de Roquelaure Alain Tourret et plusieurs députés normands pour un échange qui a notamment porté sur le développement de la méthanisation, de l’éolien marin et le difficile dossier de l’EPR.

(Commentaire de Florestan: on précisera que Monsieur Lecornu se verrait bien succéder à Hervé Morin à la tête de la Normandie à l'occasion des prochaines élections régionales...)

UNITE NORMANDE

Le 23 mars 2018, Alain Tourret recevait le géographe Nicolas Escach. Maître de conférences à l’Institut d’études politiques de Rennes (antenne de Caen), Nicolas Escach enseigne également à l’Institut d’études culturelles et internationales de l’université de Versailles. Cet enseignant-chercheur a consacré sa thèse de doctorat au rôle des réseaux de villes dans les stratégies internationales des municipalités baltiques ce qui l’a sans doute amené à s’intéresser à la question de la réunification normande et aux initiatives d’Alain Tourret en la matière, son amendement permettant de dissocier le siège de la Région et celui de la préfecture de Région pour permettre une juste répartition des fonctions de capitale entre Caen, Rouen et, dans une moindre mesure, Le Havre, a permis l’émergence d’un modèle unique en France de gouvernance équilibrée et en réseau qui intéresse au plus haut point Nicolas Escach qui, lors de cette rencontre, était accompagné par Arnaud Fontaine, ancien conseiller régional et actuellement chargé de cours à l’antenne caennaise de Science Po.

PRIX LIBERTE

La Région Normandie, en partenariat avec les autorités académiques de Normandie et l’Institut International des Droits de l’Homme et de la Paix dont Alain Tourret est le président, lancera en juin un nouveau dispositif pédagogique : le Prix Liberté.

Mobilisant sur une année des jeunes de 15 à 25 ans de Normandie et du monde entier, ce prix récompensera une personnalité ou une organisation exemplaire dont le combat récent en faveur de la liberté aura été proposé, défendu puis élu par la jeunesse.


 

Commentaire de Florestan:

Nous saluerons, par principe, ces intitiatives "pro-normandes" du député Alain Tourret. Mais nous avons un doute que le député Tourret pourrait lever lui-même car nous avons l'intention de lui écrire au sujet de la question suivante:

La réunification de la Normandie n'était-ce qu'une opération cosmétique de façon à ce que la promise soit la plus belle possible avant un mariage définitif avec le Grand Paris?