06 juin 2018

AVENIR DES PORTS NORMANDS DE L'AXE SEINE: il y a les diseux et les... faiseux (Hervé MORIN)

Les anciens, c'est à dire ceux qui ont connu la triste époque de la division normande entre la Corée du Sud  et celle du Nord du temps qu'elle était dirigée d'une main de fer par Alain Le Vern, se souviendront de la formule souvent utilisée par le ci-devant satrape de Haute-Normandie: "Il y a les diseux et les faiseux. Moi je suis un faiseux." Réunification normande enfin faite (grand merci au Rouennais François Hollande de l'avoir imposée à Laurent Fabius à la veille de commémorer en 2014 le souvenir du Débarquement de 1944),... [Lire la suite]

06 juin 2018

CAEN JUIN 1944: de nouvelles certitudes historiques sur l'ampleur du martyre

74 ans après le terrible été libérateur de l'été 1944, certains historiens font leur travail, c'est à dire qu'ils réévaluent les faits à la lumière de nouvelles hypothèses, de nouvelles sources documentaires ou de nouveaux outils d'investigation à l'instar des limiers de la police judiciaire chargés de débrouiller une ténébreuse et tragique affaire: par nature, le travail de l'historien est révisionniste et s'il devient négationniste c'est qu'il est tombé sur la tête de l'autre côté du cheval... Il lui faut donc exercer son patient... [Lire la suite]
Posté par Collectif BEN à 23:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
06 juin 2018

DIPLOMATIE: la petite histoire du "FORMAT NORMANDIE"

A la veille de l'ouverture du premier forum mondial de la Paix "Normandie" à Caen, l'édition caennaise de Ouest-France de ce 6 juin 2018 nous propose un article fort intéressant qui nous retrace la petite histoire de la grande Histoire. En l'occurrence, comment la discussion pour un cessez-le-feu pour mettre un terme à la guerre du Donbass en Ukraine orientale russophone séparatiste avait pu débuter dans un salon du château de Bénouville entre la poire et le fromage entre le président russe, ukrainien (invité à la dernière minute),... [Lire la suite]
06 juin 2018

6 JUIN 2018: DEVOIR de MEMOIRE du 6 JUIN 1944 celui d'un URBICIDE NORMAND pour notre LIBERATION de l'ENFER NAZI

Dies iræ, dies illa,Solvet sæclum in favílla,Teste David cum Sibýlla !Quantus tremor est futúrus,quando judex est ventúrus,cuncta stricte discussúrus !Traduction:Jour de colère, ce jour-làIl réduira le monde en cendres,David l’atteste, et la Sibylle.Quelle terreur à venir,quand le juge apparaîtrapour tout strictement examiner !Aujourd'hui tous les Normands qui aiment leur région auront en tête le souvenir et la mémoire du 6 juin 1944: la Liberté toute armée comme l'ange du Jugement Dernier débarque sur notre terre... [Lire la suite]