Une nouvelle fois l'adage est démontré: "les chiens aboient, la caravane passe". Les chiens aboient d'autant plus fort qu'une caravane, normande en l'occurrence, ose passer sous leurs truffes blasées à force d'humer l'odeur de la m...

hNgVpf9nFu2kBEmKarVhD27Lccc

Dans la dernière édition disponible de la lettre EcoNormandie diffusée par Paris-Normandie chaque vendredi (1er juin 2018), nous avons relevé un joli bouquet de bonnes nouvelles 100% normandes (sauf la dernière qui comme à l'instar d'un vrai faux camembert n'est pas normande quoique fabriquée en Normandie...) qu'on vous propose à vos narines délicates!

Preuve s'il en est que la Normandie se réveille, qu'elle s'active et que l'action régionale authentiquement normande menée depuis deux ans par la région réunifiée mène le bal. Tant pis pour tous les fâcheux qui ne savent qu'aboyer sans rien proposer d'autre que leurs aboiements...

1) L'Etat jacobin en région: ça ne marche plus! Les médecines des Diafoirus de l'ARS ne passent plus. Ras-le-bol de la saignée généralisée. Les collectivités territoriales normandes seront, à n'en pas douter, appelées à la rescousse dans le rôle du cautère sur une jambe de bois...

2) SNCF. Les élus de l'Ouest parisien découvrent que la Normandie n'est plus un "Ploukistan" lointain: les trains Normands desservent, désormais, en priorité la Normandie qui n'est plus la banlieue de la banlieue parisienne... Valérie Pécresse va devoir s'occuper enfin du Vexin... français car ils sont vexés là-bas!

3) Entreprises. "J'irai revoir ma Normandie". La Normandie attire, à nouveau, les entreprises et les entrepreneurs... normands qui étaient partis en région parisienne: l'Agence de Développement de Normandie voulue par Hervé Morin joue un rôle moteur très positif!

4) Savoir-faire normand: bientôt une grande école hôtelière à Deauville? Notons qu'il existe déjà à proximité (Dives sur Mer) une école hôtelière dans le cadre d'un lycée professionnel public...

5) Retour à l'évidence normande: celle d'une académie de Caen sur les cinq départements normands pour plus d'efficacité notamment dans les moyens budgétaires à mettre en oeuvre.

Cependant, les besoins en mobilité ne sont plus ceux des années 1960 (lorsqu'il existait déjà une académie de Caen sur les cinq départements normands plus la Sarthe): il va donc falloir être très vigilant sur ce point crucial. Le système de transport régional normand a été détruit par près de 40 années de division normande et de sous-investissement de la part de l'Etat central. La question de la mobilité professionnelle acadamique va devoir être gérée à des échelles locales... En attendant la modernisation du système régional des transports normands.

6) A Rouen, il y a des décideurs responsables et intelligents qui ont compris que Rouen avait besoin d'avoir du vent dans les voiles pour avancer. Ce vent vient non pas de la région parisienne mais du large: bonne définition d'un projet normand depuis les Vikings!

7) Politique de Gribouille: Macron veut faire tout tout seul? En ignorant les Régions et autres collectivités territoriales qui savent ce que l'expression "bassin d'emploi" peut signifier... Qu'il se débrouille donc pour se planter tout seul! La contre-publicité ainsi générée achèvera de convaincre que l'Etat jacobino-parisien "en régions" (pour ne pas dire "dans ses colonies") comme "l'Algérie de grand papa", ça ne marche plus!

8) Les plateaux de la balance entre Caen, Rouen et Le Havre sont rigoureusement mis à l'équilibre par l'action régionale de celui qui semble être le seul à se donner les moyens de réellement s'en soucier: les clochemerleux étant une race de chiens particulièrement bruyants...

9) La Normandie est la région dont le nom est le plus connu et reconnu dans le Monde après la... Californie: à l'échelle mondiale, un "pouvoir doux" à la mode normande peut être développé. Voilà un projet très ambitieux que celui de développer le "soft power" de la Normandie, "région Monde". En tout cas plus ambitieux que de se vautrer dans une arrière-cour de la banlieue parisienne ou à pleurer dans un chenil en attendant que l'Etat central vous apporte la gamelle quotidienne.

10) La Normandie aéronautique s'envole, définitivement: lorsqu'un atout normand ayant un intérêt national stratégique est géré par des Normands, l'Etat central jacobino-parisien finit par comprendre qu'il est dans son intérêt de respecter... les Normands qui ont décidé de se respecter eux-mêmes!

11) Mobilité innovante: la Normandie expérimente les bus électriques. Le maillage urbain normand (une ville de 10000 habitants tous les 30 km) est idéal pour le développement d'un réseau de bus régionaux qui, autrefois, existait. Les plus anciens d'entre nous se souviendront des "Courriers normands" qui sillonnaient déjà toute la région dans les années 1940-1970...

12) La mention "fabriqué en Normandie" sera prochainement interdite pour la promotions des camemberts: le chantier de l'EPR de Flamanville qui a déjà engouffré près de 11 MILLIARDS soit le budget qu'il faudrait pour remettre à niveau le système ferroviaire normand, devrait être concerné... C'est fabriqué en Normandie mais ce n'est pas Normand: les sous-traitants du Nord Cotentin de ce chantier hors-normes (notamment sociales) en savent quelque chose!

Justement, concernant un certain... Sébastien Lecornu, on lira l'avertissement suivant:

chiencache