Voici, à lire ci-après, une belle profession de foi normande qui nous réchauffera le coeur: 

https://www.ouest-france.fr/sport/basket/ian-mahinmi-j-essaye-de-developper-ma-region-5818833

484790892ae30f8741fe55642bdc85fb-ian-mahinmi-j-essaye-de-developper-ma-region

De passage dans le restaurant qu’il vient de reprendre à Mondeville, Steak n Shake, Ian Mahinmi, le joueur des Washington Wizards en NBA,  en a profité pour rappeler son attachement à la Normandie.

C’est dans cette chaîne de fast-food, tout droit venue des États-Unis qu’Ian Mahinmi, le basketteur international, a décidé d’investir. Et c’est par le restaurant de Mondeville qu’il a décidé de commencer son tour de France des franchises. «  C’est important de rencontrer le personnel et pouvoir dire aux gens qu’on est là pour se développer en apportant un produit de qualité »  précise-t-il. Comme son nom l’indique, l’enseigne est spécialisée dans les hamburgers dits « gourmets » et les Milk-Shakes originaux.

Le restaurant de Mondeville 2 est le seul de la région pour le moment, dans l’attente d’autres ouvertures. «  J’essaye de développer ma région, il va y avoir plusieurs ouvertures, notamment sur Rouen et ses alentours. Nous allons en ouvrir un la semaine prochaine à Brétigny-sur-Orge. »

Un attachement à ses racines

En reprenant le snack mondevillais, le joueur des Washington Wizards veut marquer le coup. Attaché à sa région, il multiplie les investissements sur le territoire : « En Normandie ça bouge. On a tous un attachement particulier à nos villes et à nos racines. Quand je rentre, je ne rentre pas à Paris mais je rentre à Rouen la grande majorité de ma famille est là-bas. »

L’actionnaire majoritaire du Rouen Normandie Basket reste aussi au fait de l’actualité sportive normande et de son équipe. «  Je regarde tous les matches ! J’effectue un suivi journalier, c’est important et quand on est à des milliers de kilomètres, la technologie ça aide. Je suis en contact permanent avec les joueurs. C’est un projet qui me tient à cœur. »


 Commentaire de Florestan:

A propos de la fierté normande et de l'identité normande, il serait peut être enfin temps de tourner la page du défaitisme, du mépris voire de la haine de soi car il n'y a pas de plus grande connerie que d'être... con avec soi-même!