"Grand corps malade", titre ironiquement la lettre Eco-Normandie lors de sa dernière parution disponible (22 juin 2018 n°1582) à propos d'une énième opération de procrastination d'Emmanuel Macron au sujet du Grand Paris qui devient surtout la grande arlésienne: d'abord prévue en octobre 2017, la conférence territoriale sur le Grand Paris a été, par la suite, annoncée à la fin de l'année dernière... Puis pour ce printemps (mars 2018). On apprend désormais que la Grand' messe n'aura pas lieu avant... 2019 le temps que le Grand Maître du "et en même temps" concilie les inconciliables. A savoir:

1) Des élus départementalistes de la "petite couronne" qui n'ont pas envie de disparaître dans un Grand Paris "king size".

2) Une maire de Paris qui se verrait bien maire en plus grand...

3) Une présidente de région francilienne qui ne veut pas être seulement la présidente des blés et betteraves du Vexin, du Valois ou de la Brie...

4) Un "crotale normand" (l'expression est de Michel Onfray) qui aimerait bien serpenter à l'aise du Grand Paris jusqu'à la mer.

soupe-de-la-sorciere-halloween-1

Bref! il y a trop d'ingrédients contraires pour que la soupe à servir soit bonne. Il faut que ça prenne le temps de mijoter davantage dans la tête jupitérienne. En attendant, il est utile que les acteurs normands et Hervé Morin occupent au maximum le terrain en faisant des propositions concrètes tant techniques que financières pour mettre en oeuvre, dès que possible, des projets utiles et réalistes dans l'axe Seine normand.

Pendant que l'on procrastine à Paris dans la complexité géo-politicienne, en Normandie, on propose, on finance et on agit:

  • Financement de la "chatière" permettant l'accès direct entre les darses de Port 2000 et le fleuve au Havre.
  • Propositions pour réformer la gouvernance des grands ports maritimes et la création d'une place régionale d'économie maritime en Normandie.
  • Création d'un outil d'aménagement spécifique pour la Basse Seine normande avec la SHEMA et l'EPFN.
  • Propostions du groupe d'experts normands "Seine Solutions" pour faire du port du Havre une vraie base logistique au service de l'hinterland.
  • Création de zones franches pour attirer les entreprises notamment sur le foncier de Port Jérôme.
  • Mise en place d'outils de financement et de portage de projets industriels ou logistiques par l'Agence de Développement de Normandie.
  • Réalisation de la ligne de fret ferroviaire Le Havre- Motteville- Serqueux- Gisors.
  • Financement du contournement autoroutier de Rouen.

 

24-06-2018 08;08;11