Le nouveau chanoine du Latran a une liberté de parole que le président jupitérien se garderait bien d'avoir dans son Elysée parisien. Voire, lorsqu'il se promène dans les landes brumeuses du cap Fréhel en compagnie de son ministre des affaires étrangères à tout sauf celles de Bretagne...

Mais quelle illumination vaticane a donc frappé l'impétrant?

Emmanuel Macron le jacobin lirait-il en cachette notre prose girondine et normande pour avoir soudain cet éclair de lucidité?

On vous laisse découvrir la suite:

https://www.ouest-france.fr/politique/emmanuel-macron/les-bretons-c-est-la-mafia-francaise-la-petite-phrase-deplacee-d-emmanuel-macron-au-pape-5847696

Macron, le Pape, les Bretons et la mafia : Jean-Yves Le Drian raconte...

a94d29345429d07242c582ac5089180c-les-bretons-c-est-la-mafia-francaise-la-petite-phrase-d-emmanuel-macron-au-pape

Au moment de présenter au pape François son ministre des Affaires étrangères, le Breton Jean-Yves Le Drian, le président de la République Emmanuel Macron s’est fendu d’une plaisanterie pour le moins inattendue. Explications avec le chef de la diplomatie française.

Emmanuel Macron était en visite ce mardi au Vatican pour y rencontrer le pape François. Le souverain pontife et le président de la République française se sont entretenus pendant 57 minutes sur la laïcité, le dialogue interreligieux, l’Europe mais surtout sur la question migratoire, chère au pape François.

Au sortir de cet entretien, Emmanuel Macron a présenté les membres de la délégation française l’accompagnant pour cette visite officielle : Brigitte, son épouse, éduquée elle aussi chez les jésuites, mais aussi son ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

Au moment de présenter au pape François son ministre des Affaires étrangères, le Breton Jean-Yves Le Drian, le président de la République Emmanuel Macron s’est fendu d’une plaisanterie pour le moins inattendue. Explications avec le chef de la diplomatie française.

« Ils sont partout », s'amuse le chef du protocole

Emmanuel Macron dit à François : « il est Breton ». Lui aussi, aurait répondu le Pape qui venait de passer une heure en tête à tête avec le président français avec l’aide d’un interprète « breton », le père Landousie, originaire de Pontivy et ami d’enfance de M. Le Drian. « Ils sont partout » a déclaré le chef du protocole, Mgr Murfy, irlandais lui-même fan de la Bretagne. 

C’est à ce moment-là que le président de la République a glissé à François : « Les Bretons, c’est la mafia française ». Une phrase captée par les caméras.

« Mais on a une morale », a ajouté Jean-Yves Le Drian. « Ils sont très moraux » a renchéri Emmanuel Macron qui, du coin de l’œil, apercevait en plus la photographe de l’Elysee, elle aussi bretonne.

Sur les réseaux sociaux, certains Bretons n'ont, quant à eux, vraiment pas apprécié le trait d'humour. Si cette petite phrase peut sembler anodine, simple boutade du président de la République, elle tranche avec les propos tenus par Emmanuel Macron la semaine dernière au moment de son déplacement en Bretagne. Lors d’un discours vibrant aux accents solennels, le président de la République avait tenu à rendre hommage à la Bretagne et à ses habitants, particulièrement aux « Bretons européens ». Une prise de parole qui avait alors été encensée par les élus de la région qui y avaient assisté.

Pour le pape François, la mafia n’est pas vraiment un sujet à plaisanterie. Le souverain pontife a, en effet, pris des positions très claires et particulièrement véhémentes contre ces organisations criminelles qui usent de divers trafics et de corruption pour alimenter leur business.


 Commentaire de Florestan:

Quand le journaliste breton de Ouest France prend la mouche, c'est plutôt bon signe...

On pensera ce qu'on voudra d'Emmanuel Macron et Dieu seul sait combien on peut être critique avec la politique qu'il mène actuellement notamment sur la question de la décentralisation et de l'idée régionale, un sujet qu'il a visiblement du mal à appréhender. Mais évitons de prendre l'actuel président de la République pour un imbécile car il est probable, très probable que le président jupitérien soit un tantinet agacé, pour ne pas dire davantage par le business permanent pro-actif breton de son soi-disant ministre des affaires étrangères qui, entre deux signatures de contrats d'armements refourgués à nos alliés arabes plus ou moins en guerre, ne cesse de promouvoir les intérêts de la Bretagne au coeur même de l'Etat central comme un vulgaire lobbyiste.

Emmanuel Macron s'est permis cette plaisanterie mais Le Drian aurait tort de ne pas la considérer autrement: le message est pourtant clair! Macron le jacobin, déjà échaudé par les affaires corses, a les chauvinismes régionaux dans le collimateur et l'opportunisme chauvin breton qui profite de l'Etat devrait se faire un peu plus discret si Le Drian ne veut pas finir comme le surintendant Fouquet...

A moins qu'il ne prenne exemple sur Hervé Morin et les Normands qui mettent le prestige et la renommée internationale de leur région au service de l'influence française comme lors du forum mondial de Caen pour la Paix au lieu de faire l'inverse comme le fait une certaine "mafia bretonne" sans vergogne...

Moralité: si l'on veut faire sérieusement progresser l'idée régionale dans la France jacobine il faudrait que les régionalistes chauvins puissent enfin s'apercevoir qu'ils sont les plus parfaits idiots utiles de ceux qui combattent résolument l'idée régionale. Les Bretons, contrairement aux Normands, ne l'ont toujours pas compris!