En version normande, cela pourrait donner: "ptêt ben qu'oui, ptêt ben qu'non"... La question  de savoir s'il faut un grand établissement public universitaire normand unifié, s'il faut fusionner les universités de Caen et de Rouen (quid celle du Havre?) ou s'il faut, au contraire, renforcer les coopérations dans un esprit fédéral normand (position qui est la nôtre) semble préoccuper les cerveaux de l'aréopage universitaire normand.

 

hamlet-21438416

Etre ou ne pas être... Telle est la question!

La question du déclassement universitaire et scientifique de la Normandie est une vraie question dont la réponse est moins dans la recherche d'une structure idéale (ce n'est pas parce que la Normandie est enfin réunifiée qu'il faut tout uniformiser dans une sorte de jacobinisme régional) que dans l'urgence de mettre en oeuvre concrètement les moyens de financer une ambition.

Pour nous le vrai sujet est là: il faut rattrapper le retard universitaire normand provoqué par un sous-investissement chronique accumulé pendant les longues années du déclin normand dans la division régionale.

Lire,  par exemple, cet article paru dans la dernière édition disponible de la Lettre EcoNormandie (13 juillet 2018):

17-07-2018 09;03;50