C'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité... Voire qui l'assassine à grands coups de bistouri comptable !

Bistouri

Communication de crise à la tête de l'Agence Régionale de la Santé:

Christine Gardel, la directrice d'une agence de l'Etat "déconcentré en région" qui ne dépend pas du Ministère de la santé mais du Premier ministre (donc de Bercy, le Ministère du Rabot Public) via Fabienne Buccio, la préfète de région, présentait  le 10 juillet 2018 son nouveau "PRS" pour "Plan Régional de la Santé"...

Mise à mal par la grogne syndicale des personnels des hôpitaux, les médecins et les infirmières au bout du rouleau mais aussi les usagers et les élus mobilisés contre la fermeture de la maternité locale, tous inquiets par les progrès du "désert médical" rural, placée sur la sellette lors d'auditions publiques houleuses à la demande des assemblées élues des grandes collectivités territoriales normandes, à commencer par une plénière du conseil régional en juin dernier au Havre particulièrement tendue, la haut-fonctionnaire avait à coeur de laisser de côté le bistouri du jacobinisme comptable pour essayer de convaincre que l'ARS peut "et en même temps" mettre en oeuvre un aménagement sanitaire du territoire normand anticipant certaines problématiques structurelles qui affectent la santé des Normands (par ex: le tabagisme, l'alcoolisme, le suicide et bien sûr, la lutte contre la désertification médicale) et continuer à passer, dès que possible, un énième coup de rabot de jacobinisme comptable pour fermer le dernier hôpital de proximité...

Madame Gardel et c'est typique d'une certaine cécité jacobine "techno" typiquement française, croit avoir trouvé la martingale: la "télémédecine" numérique dont personne ne veut car ce qui est déjà pénible à vivre avec le parcours du combattant dématérialisé pour obtenir une carte grise pourrait devenir tragique au fin fond de la campagne normande puisque la médecine ambulatoire c'est, concrètement, une ambulance filant à vive allure à trois heures du matin sur une route du bocage normand officiellement limitée à ... 80 km/h par décret de Monsieur Edouard Philippe.

Lire, ci-après, un compte-rendu des palinodies paradoxales de Madame Gardel, directrice de l'A.R.S. dans la dernière édition de la Chronique de Normandie (Bertrand Tierce) n°547, 23 juillet 2018, palinodies qui ne convaincront personne!

ARS 1

ARS_2


 

Commentaire de Florestan:

Dans son rapport intitulé "CAP 22" proposant de faire 30 milliards d'économies dans les politiques publiques de l'Etat central (rapport que l'on peut lire intégralement sur le site de l'Etoile de Normandie), il est question de supprimer les doublons administratifs entre l'Etat central et les collectivités territoriales:

Nous proposons donc la suppression de l'Agence Régionale de la Santé dont le fonctionnement actuel est NUISIBLE à l'aménagement sanitaire du territoire normand et son remplacement par une véritable agence de la Santé contrôlée par les élus du conseil régional de Normandie qui, par principe, connaissent mieux les spécificités et les besoins de chaque territoire normand qu'une administration jacobine d'un Etat central d'autant plus aveugle qu'il confond, avec cynisme, service rigoureux et impartial de l'intérêt général et... guillotine financière et comptable pour tous!