Les élections européennes approchent et les chicayas politiciennes reprennent de la vigueur puisqu'il faut, à nouveau, fixer les limites des divers prés carrés des forces politiques en présence qui iront à une bataille électorale d'autant plus incertaine qu'elle se fera derrière une montagne d'abstention, élections européennes obligent...

Néanmoins, Hervé Morin confirme par ses positions politiques et géographiques qu'il pourrait être l'opposant politique le plus gênant à Emmanuel Macron et à ses marcheurs qui ne pourraient encore progresser que sur les terres centristes.

hqdefault

Sauf qu'Hervé Morin nous propose une alternative qui se montre de plus en plus crédible vis-à-vis d'un jacobinisme autoritaire en échec qu'incarne l'ancien haut-fonctionnaire banquier d'affaires devenu président de la République:

L'alternative girondine et normande, n'en déplaise à Monsieur Darmanin, donne des résultats concrets et ne saurait provoquer la démission d'un ministre de l'Environnement.

Enfin et surtout, Hervé Morin le girondin normand, président de l'association des régions de France est le gardien des terres du centre puisque les néo-giscardiens que sont, avant tout, ces jeunes ambitieux qui croient réinventer l'eau chaude politique en se mettant en marche derrière EM, n'ont pas très envie de crapahuter le Mont Mézenc avec Monsieur Wauquiez ou encore moins de suer dans une chemise blanche sous le soleil de plomb marseillais avec Monsieur Mélenchon...

Exemple, avec cet article relevé sur le site de la Manche Libre dans lequel Hervé Morin brocarde non sans raison le jacobinisme comptable autoritaire du gouvernement Macron-Philippe-Darmanin...


 https://www.lamanchelibre.fr/actualite-571845-normandie-herve-morin-tape-encore-sur-emmanuel-macron

Le président de la Région Normandie Hervé Morin a attaqué mercredi 22 août 2018 sur France Info le bilan de la première année de mandat d'Emmanuel Macron.

Les jours se suivent et se ressemblent pour le président de la Région Normandie Hervé Morin. Après avoir attaqué le président de la République Emmanuel Macron lors de la matinale de LCI mardi 21 août 2018, celui qui est également président des Régions de France s'en est à nouveau pris au chef de l'Etat le lendemain. Invité cette fois-ci sur France Info, il a jugé le bilan d'Emmanuel Macron "décevant" en plusieurs points.

Hervé Morin est rarement tendre avec Emmanuel Macron. La réforme de l'apprentissage menée par le président de la République cristallise depuis des mois leurs relations. Le président de la Région Normandie et des Régions de France ne se gêne pas depuis pour attaquer son bilan. Il lui a fait mercredi 22 août 2018 un procès en modernité.

"Il y a des sujets sur lesquels je suis à fond favorable, il y en a d'autres je dis au gouvernement vous êtes décevants parce que vous n'êtes pas modernes sur la gestion publique, pas modernes sur la construction d'une gouvernance qui doit être conforme à celle des autres pays européens, c'est-à-dire très décentralisée voire fédérale, entre autres", a-t-il déploré.

Fonctionnaires pas où ils devraient être

Il a ensuite critiqué le "chômage massif" causé selon lui car "une organisation opérationnelle et efficace n'est pas mise en place parce qu'on a continué à avoir une multitude d'acteurs", fustigeant le fait "qu'aujourd'hui il vaut mieux faire appel au Bon Coin pour avoir un boulot plutôt qu'à Pôle emploi".

Pour bien enfoncer le clou, Hervé Morin s'est plaint du trop grand nombre de fonctionnaires présents au ministère de l'Economie et des Finances. "Moi je préférerais que ces gens de Bercy soient plutôt dans les hôpitaux ou à la police", a-t-il attaqué. Son ancien camarade normand - et même eurois, comme lui - Bruno Le Maire, qui dirige ce ministère, a sûrement apprécié. Même en été, Hervé Morin rhabille tout le monde pour l'hiver.


 Réponse de Gérald Darmanin dans le numéro suivant de la Manche Libre (datée du 30 août 2018):

"Hervé Morin n'est pas au rendez-vous de sa région"

Réponse d'Hervé Morin à Gérald Darmanin:

"Que Darmanin s'occupe du pouvoir d'achat des Français"

Droit dans ses bottes, le président normand prépare sa rentrée politique, la traditionnelle "fête de la pomme" qui aura lieu, cette année le samedi 8 septembre 2018 au domaine de la Pommeraie près de Gonneville sur Honfleur de 10h à 17heures...

39919988_1010509392449562_7712012129594769408_o

1116315_f978a