Bon c'est de bonne guerre... Il faut bien que l'opposition politique, ici en l'occurrence, le conseil municipal de Rouen, s'oppose. Mais, hélas, dans la vidéo postée par le conseiller municipal Les Républicains Jonas HADDAD, il y a quelques éléments objectifs parfaitement déplorables: ce n'est pas cette vidéo qui renvoie une mauvaise image de Rouen mais bel et bien son sujet. On peut éventuellement utiliser les biais de la propagande: astuces de cadrage et de maquillage de l'image (les nouvelles technologies numériques permettent tout désormais) mais cette vidéo n'est pas celle proposée par l'office de tourisme de Rouen. D'où son intérêt dans l'espoir qu'elle fasse réagir les autorités municipales concernées qui auront, espérons-le, l'intelligence de s'attaquer au message plutôt qu'au messager!

Pourtant, vue de la Côte Sainte Catherine, le panorama urbain de Rouen a conservé sa grande qualité "pittoresque" qui l'avait fait apprécier de tous les peintres et photographes depuis plus de 150 ans...

1093px_Panorama_of_Rouen

Voir la vidéo:

https://www.youtube.com/watch?v=unB5VkS7DIw

Se pose donc, une nouvelle fois, la question de l'image et de l'attractivité de la métropole de Rouen sinon de son rayonnement après des années d'abandon de toute ambition en la matière dans le cadre d'une division normande qui avait programmé la disparition de Rouen comme métropole régionale pour n'en faire qu'une banlieue industrialo-portuaire de la région parisienne...

C'est ainsi que pour l'image et l'esthétique, la ville de Bordeaux qui a perdu son port d'estuaire attire bien plus que Rouen qui a gardé en son sein un grand port maritime de niveau européen... Les ambiances industrielles maritimes n'attirent pas les élites françaises sinon parisiennes et le béton assez médiocre de la Reconstruction des années 1950/1960 n'arrange rien!

C'est ainsi que 84% des cadres parisiens rêvent de quitter la Capitale selon une récente enquête (voir le lien ci-dessous). Mais c'est pour aller à Bordeaux, Nantes, Lyon ou Toulouse... Certainement pas Rouen! Du moins pas encore...

https://www.cadremploi.fr/editorial/actualites/actu-emploi/detail/article/les-cadres-parisiens-veulent-quitter-paris-pour-bordeaux.html

Capture

Pourtant, des efforts importants sont en cours de réalisation notamment la transformation et la végétalisation des quais bas de la Seine sur la rive gauche ou une valorisation du patrimoine architectural, historique et culturel encore très riche de ce qui fut la seconde ville de France au XVIIIe siècle.

Deux siècles de déclin ne se rattrapent pas en un jour et la réunification de la Normandie est une opportunité historique pour réparer Rouen autant défigurée par les bombes de la Guerre que par la reconstruction de l'Après-Guerre.

La préparation de la candidature de Rouen au titre de capitale européenne de la Culture doit être soutenue et partagée par toute la Normandie : cet objectif doit tous nous mobiliser!