17 septembre 2018

COUP de COEUR de l'Etoile de Normandie pour les... Bézots du collège Guillaume de Normandie à Caen

Caen-la- Mer, Caen-l'amer ou Caen- l'amère, voire Caen la ... maire (du temps de Dame Brigitte Lebrethon une anti-réunification normande hystérique...) c'est une appelation très "polysémique" qui se prête facilement aux jeux de mot ou aux calembours. Plus difficile, en revanche, avec le nom de "Normandie", un temps rapproché et c'était heureux,  de la gourmandise avec la marque "Gourmandie". Bref! il semble qu' à Caen on soit plus fier d'être Normand dans un quartier périphérique populaire que dans le centre ville... Les bézots... [Lire la suite]

17 septembre 2018

Promotion territoriale sur le Parvis de la Défense: La NORMANDIE est, semble-t-il, plus connue en Californie qu'à... CAEN LA MER

Dans l'édition caennaise du 12 septembre 2018 de Ouest-France, nous avons relevé l'article suivant qui démontre que le retour à l'unité normande n'a pas pour autant éradiqué quelques vieilles maladies qui ont prospéré pendant les tristes temps du déclin régional normand dans la division... Parmi ces maladies, l'une des plus redoutables, c'est le localisme. Un localisme d'autant plus redoutable qu'il n'hésite pas à prendre le risque du ridicule d'une promotion de lui-même au coeur fébrile de la mégalopole mondialisée qui n'aura même... [Lire la suite]
16 septembre 2018

La Seine est une poubelle et le restera bien après les J.O. de PARIS en 2024

On le sait mais l'article à lire ci-dessous proposé par Paris-Normandie nous rappelle l'évidence: la Basse Seine et son estuaire sont pollués et la qualité des eaux peine à s'y améliorer même si de gros efforts ont été réalisés ces dernières années. Il en va de la Seine en aval de Paris comme de la Normandie: le fleuve tutélaire de la France chanté par Michelet fut, des années durant, le tout-à-l'égout de la capitale au même titre qu'une Normandie divisée devait se limiter à n'être que le prolongement industrialo-portuaire ou... [Lire la suite]
16 septembre 2018

OCTOBRE 2018 à CAEN et à DEAUVILLE: CONFERENCES SUR L'IDENTITE NORMANDE

En octobre prochain, il sera beaucoup question d'identité normande... En effet, dans nos agendas normands, deux dates sont à retenir: Mardi 16 octobre 2018 à l'auditorium du musée des Beaux arts de Caen (18 h00), notre séminaire "Normandie" de l'Université populaire de Caen, qui fête d'ailleurs cette année ses dix ans, va ouvrir avec une conférence-débat avec l'avocat rouennais Gwenhael Thirel qui vient d'écrire un livre intitulé: "l'identité normande au XXIe siècle" (éditions Almathée, diffusion Hachette). Samedi 20 octobre... [Lire la suite]
15 septembre 2018

Desserte ferroviaire du Mont St Michel: DEMONSTRATION est faite que la SNCF favorise le... TGV BRETON

... au détriment des trains normands. C'est ce que croit savoir l'Association pour la Défense et Promotion du Chemin de fer et l'intermodalité dans l'Ouest de la Normandie ( ADPCR association autrefois concentrée sur la défense de la ligne SNCF Caen-Rennes). Ce sont des gens bien informés qui suivent leurs dossiers et qui nous démontrent comment la SNCF arnaque les Normands tout en favorisant la desserte ferroviaire du Mont Saint Michel via le TGV Paris/ Rennes au détriment de toutes les solutions ferroviaires normandes! On vous... [Lire la suite]
14 septembre 2018

La LNPN aura une BORNE sinon un terminus... à Mantes-la-Jolie!

Comme nous l'avions écrit ici, Hervé Morin a eu un rendez-vous avec Elizabeth Borne, la ministre des transports, cette semaine... Et sans trop de surprise, se confirme ce que nous cessons de dire ici: la LNPN aura bien une borne sinon un terminus... à Mantes-la-Jolie puisque l'essentiel du financement sera absorbé par la création d'une nouvelle ligne dédiée aux trains normands dans l'Ouest Parisien et le Mantois afin d'éviter que les trafics franciliens et normands ne soient contraints d'emprunter les mêmes voies: c'est le fameux... [Lire la suite]

14 septembre 2018

Journées Européennes du Patrimoine: la région Normandie met le PERCHE à l'honneur...

A la veille des journées européennes du Patrimoine, nous relayons bien volontiers cette annonce du Conseil régional de Normandie qui met à l'honneur le patrimoine bâti et architectural du Perche à l'occasion d'une belle exposition qui va être visible au manoir de Courboyer à Nocé dans l'Orne... L’architecture du Perche témoigne, depuis la période médiévale jusqu’à nos jours, de la diversité des manières d’habiter, des modes de construction et de l’évolution de la société. A l’occasion des Journées européennes du patrimoine 2018,... [Lire la suite]
14 septembre 2018

Aménagement du TERRITOIRE: l'Ouest est-il à... l'ouest? Les CESER de l'Atlantique se fédèrent.

Un lecteur assidu et avisé de l'Etoile de Normandie nous a signalé cette information parue dans la dernière édition de la lettre d'information du CESER Normandie (N°18 septembre 2018). Pour les non-initiés, on rappelle que le sigle "CESER" signifie: Conseil Economique Social Environnemental et Régional et que cette sinécure consiste à représenter les institutions de la société civile régionale (on ne dira pas, hélas, "normande") auprès de l'Etat en région (préfecture) et auprès du Conseil régional de Normandie avec, dans l'idéal,... [Lire la suite]
14 septembre 2018

La CAISSE D'EPARGNE veut mobiliser les Normands pour financer les projets de la région

Dans son manifeste dévoilé au congrès du PSU à Saint-Brieuc en 1966, intitulé du célèbre "il faut décoloniser la province", Michel Rocard invitait les forces vives des régions à reconstruire de la souveraineté locale et régionale. Et la première urgence pour Michel Rocard était la construction ou la reconstruction d'une souveraineté financière régionale pouvant se concentrer et se structurer dans la principale ville du territoire. Voici donc défini par l'ancien Premier ministre de François Mitterrand, deux ans après la fin de la... [Lire la suite]
14 septembre 2018

Le grand RABOT JACOBIN déteste tous ces corps intermédiaires qui dépassent!

Repéré dans la dernière livraison de la Chronique de Normandie (n°549, 10 septembre 2018), cet article démontre que le jacobinisme comptable pratiqué à grands coups de rabot du côté de Bercy (Paris XIIème) fait quelques victimes collatérales inattendues: Les CCI sont à l'os à force de restrictions financières de la part de l'Etat. Mais aussi les chambres d'agriculture et l'ensemble des associations paritaires du dialogue social victimes du même coup de rabot recentralisateur. On pensera, bien entendu, à la question du financement... [Lire la suite]