Sur l'Etoile de Normandie nous avions repris l'information révélée dans une récente édition de la Lettre Eco Normandie au sujet de l'obligation faite par l'Etat de regrouper certains pôles de compétitivité jugés trop petits afin d'atteindre la fameuse taille critique: c'est ainsi que le pôle normand et caennais "TES" (Transactions électroniques sécurisées) a décidé de se rapprocher du pôle ligéro-breton "Images et Réseaux".

Cette nouvelle nous a alerté et nous avons fait un billet plutôt critique sinon piquant que nous regrettons nullement bien au contraire puisqu'il a attiré l'attention sur une question essentielle pour l'avenir même de la Normandie réunifiée, à savoir, notre capacité quasi géo-politique de garder ici quelques leviers de souveraineté stratégique à proximité de la toute puissante région parisienne ou des métropolisations dynamiques de Rennes, Nantes ou Lille...

http://normandie.canalblog.com/archives/2018/09/18/36714386.html

121343988

Visiblement, le rappel de ces évidences a fait réagir. Tant mieux!

Car cela signifie que la Normandie est de retour. Qu'elle n'est plus une carpette inerte ou un magasin  où chacun pourrait se servir sans risquer la moindre réaction à force d'imaginer que les Normands seraient aussi placides que leurs vaches.

Suite à la publication de notre billet, nous avons reçu le message qui suit et que nous publions dans son intégralité. Le communiqué est donc intéressant à lire mais encore plus intéressant pour ce qu'il ne nous donne pas à lire car on ne nous donne aucune information quant à la gouvernance territoriale concrète de ce nouveau "pôle Grand Ouest de l'innovation numérique".

C'est bien entendu trop tôt pour le savoir. Et l'Etoile de Normandie ne manquera pas de suivre ce dossier de près avec vigilance!

Il ne s'agit pas de s'opposer par principe à toute coopération interrégionale sur les enjeux nationaux stratégiques, bien au contraire puisque nous militons ici pour préserver la décentralisation face au jacobinisme de l'Etat central. Mais notre souci est que ces coopérations interrégionales, contrairement à ce qui avait pu avoir lieu avec deux demi-régions normandes trop faibles, soient, désormais, plus équilibrées et plus respectueuses du partenaire normand.


 Vous n’êtes pas sans le savoir, le 27 juillet dernier, Delphine Gény-Stéphann, secrétaire auprès du ministre de l’Économie et des Finances, lançait l’appel à candidatures de la Phase IV des pôles de compétitivité en direct du Madrillet à Rouen. Ce dernier vise à labelliser des pôles pour 4 ans (2019-2022) en réaffirmant la pertinence du modèle des pôles au sein du paysage de l’innovation et à impulser une nouvelle dynamique à cette politique reposant sur 4 quatre grandes orientations.

C’est dans ce contexte que le Pôle TES répondra avec le pôle « Images & Réseaux » à l’appel à candidatures du Ministère de l’Économie et des Finances. Les premiers éléments de cette fusion, effective un an après, seront déposés le 19 octobre prochain.

Vous trouverez ci-joint le communiqué de presse annonçant la fusion des pôles de compétitivité « Images & Réseaux » et « TES ».

 

Capture_TES_1

 

 

Originale

Capture tes 2

Capture_TES_3