Le grand confort à 200 km/h...

Plus confortable qu'un TGV tape-cul lancé à pleine vitesse par delà le Morvan pour rejoindre Marseille en tentant de concurrencer l'avion!

Ce modèle ferroviaire absurde fruit de la toute puissante arrogance technique de nos grands ingénieurs de l'Etat jacobino-parisien n'est pas fait pour la géographie normande à la fois trop proche de Paris et polycentrique: la Normandie est l'exception européenne dans l'exception française puisqu'il nous faut expérimenter ce qui fait le quotidien ferroviaire plutôt débonnaire et efficace de l'usager suisse, allemand, hollandais ou italien: un service intercité de la grande vitesse de proximité (de 200 à 250 km/h) fiable, robuste, ponctuel et de grand confort.

Bref! tout l'inverse de ce que la SNCFnous impose actuellement. Comme il est hors de question d'attendre 2030 ou 2040 sans rien faire, Hervé Morin a fait le pari politique d'expérimenter dès 2020 pour la Normandie un nouveau standard de la qualité ferroviaire hors du tout TGV: c'est courageux de sa part et nous le soutenons dans sa volonté normande de redéfinir un nouveau modèle ferrroviaire français.

Pendant que la Ministre des transports fait des discours à Paris sur la nouvelle priorité donnée aux mobilités du quotidien, le président normand, lui, agit...


 https://www.lesechos.fr/amp/92/2214092.php

La Normandie lance la reconquête des lignes Intercités

Nicole BUYSE | 16/10 | 18:29

Le premier train nouvelle génération destiné à circuler sur les lignes reprises par la région a été présenté mardi par Bombardier.

2214092_la_normandie_lance_la_reconquete_des_lignes_intercites_web_0302421453612_300x160

Le renouveau des trains Intercités sera bientôt une réalité : Laurent Bouyer, président de Bombardier Transport France, a présenté ce mardi en avant-première à Hervé Morin, le président de la région Normandie, la première rame d'essai Omneo Premium réalisée sur les lignes de production du site de Bombardier à Crespin, près de Valenciennes.

Ces rames, dont les essais ont démarré cet été, circuleront à partir de 2020 sur les lignes Paris-Caen-Cherbourg/Trouville et Paris-Rouen-Le Havre. Elles sont destinées à remplacer les Corail souvent hors d'âge utilisés sur ces lignes. La Normandie, qui a commandé 40 rames à Bombardier, sera la première région à utiliser ces trains, parmi  celles qui ont accepté de reprendre la gestion - jusque-là assurée par l'Etat - des lignes Intercités, celles qui assurent les liaisons nationales hors grande vitesse. Il s'agit « d'une nouvelle génération de matériel pour les lignes Intercités dont le confort est équivalent à celui du TGV », a souligné Laurent Bouyer.

Plus silencieux

Ce train à deux niveaux, d'une longueur de 135 mètres avec 505 places assises (20 % de plus que les actuels Corail) a été conçu pour la Normandie en tentant compte des remarques des usagers locaux. Les voitures sont plus spacieuses, les sièges, conçus et fabriqués par Compin à Evreux, plus confortables, équipés de deux accoudoirs indépendants, d'un dispositif d'inclinaison du dossier, d'une liseuse individuelle, d'une large tablette, d'une prise USB et d'une prise électrique par fauteuil. A bord, le voyageur dispose du Wi-Fi, d'une information sur son voyage en temps réel via des afficheurs LED, d'un espace café ou encore d'espaces bureaux en première classe.

Une zone de rangement pour vélos est également prévue. L'Omneo Premium peut rouler à une vitesse de pointe de 200 km/heure, chaque rame (dix voitures) disposant de quatre bogies moteurs, offrant des performances d'accélération élevées. Il est également plus silencieux, sans vibration, avec une climatisation performante, de larges baies vitrées et un éclairage Led. Un soin a été apporté aux couleurs et matériaux - cloisons effet bois, surpiqûre des accoudoirs en cuir, bagagerie vitrée - afin d'offrir une ambiance cosy.

Meilleure accessibilité

De surcroît, les larges portes sont accessibles de plain-pied depuis les quais permettant une sortie et montée plus rapides des voyageurs, donc des temps d'arrêt plus courts en station. Ce train est en outre 100 % accessible aux personnes à mobilité réduite avec un espace dédié aux fauteuils roulants et une accessibilité facilitée pour les personnes âgées et enfin des dispositifs pour malvoyants.

Hervé Morin espère qu'avec le choix fait par la Normandie - la première à signer avec l'Etat la reprise des cinq lignes Intercités normandes - « ces nouvelles rames permettront à nos concitoyens de vivre un peu moins la galère ». La région a commandé à Bombardier 40 rames, pour un budget de 720 millions d'euros financés avec l'aide de l'Etat. La région Centre-Val de Loire a également commandé 32 rames en cours de développement à Crespin et le site attend la commande par la SNCF des 19 rames pour les Hauts-de-France.