Nous sommes le 1er novembre 2018, fête de Tous les Saints (ou "Toussaint").

L'automne se prête plus qu'une autre saison aux marronniers (au sens journalistique du mot): est-ce parce que la presse perd ses feuilles en allant vers l'hiver du journalisme de connivence ou de l'autocensure?

Contrairement à Paris-Normandie qui fait le constat du progrès des funérailles dites écologiques avec crémation du corps dans un cercueil en carton quitte à oublier que la Mémoire des morts est fêtée non pas le 1er mais le lendemain, nous préférons faire référence à la Toussaint normande sans aller jusqu'en Irlande et les Etats-unis qui nous proposent une version sucrée, édulcorée et commerciale de la nuit d'Halloween, la fête de Tous les saints version celtique... En Normandie aussi, on a cru longtemps et on croit encore à la présence spirituelle ou à la puissance des esprits: des réalités superstitieuses, des arrières-mondes puérils diront certains esprits rationnalistes, rigides et secs !

A la mise en bière proposée par la presse quotidienne régionale, préférons une bonne bière normande!

La brasserie normande "Boujou" nous propose ainsi ce clin d'oeil normand à la nuit féérique du 31 octobre au 1er novembre (plutôt pluvieuse la veille en Normandie):

45047221_1933913833366920_5397992387412754432_n

La brasserie normande "Boujou" vous propose des bières artisanales locales à Chennebrun dans le sud du département de l'Eure...

https://www.facebook.com/b.boujou