L'information a été dévoilé à la mi-journée de ce 15 novembre 2018 à l'occasion de la réunion du Comité interministériel Mer (CIMER) qui s'est finalement déroulé à Dunkerque (et non pas à Brest à la fin du mois comme initialement prévu): Edouard Philippe, le Premier ministre autrefois député-maire du Havre a annoncé, sans surprise, la fusion des deux grands ports maritimes normands du Havre et de Rouen ainsi que le port fluvial de Gennevilliers dans un établissement unique (correspondant à l'actuel GIE HAROPA), ce projet devant aboutir pour 2021, année des élections régionales...

On a donc ainsi la feuille de route politique pour l'avenir de la Normandie et la seconde mandature normande depuis le retour historique à l'unité normande:

Le mastodonte portuaire ainsi crée sera-t-il piloté depuis Paris ou depuis la Normandie?

Voilà un beau sujet à trancher aux prochaines élections régionales!


 

https://www.lesechos.fr/industrie-services/tourisme-transport/0600150939884-le-gouvernement-veut-fusionner-les-ports-du-havre-rouen-et-paris-2222019.php

Le gouvernement veut fusionner les ports du Havre, Rouen et Paris

Le 15/11 à 12:40Mis à jour à 14:06

2222019_le-gouvernement-veut-fusionner-les-ports-du-havre-rouen-et-paris-web-tete-060151092831

A l'occasion du Cimer, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé la création d'un établissement unique pour les trois principaux ports de l'axe Seine. Il devra être opérationnel le 1er janvier 2021.

 

A l'occasion du deuxième Comité interministériel de la mer, le Cimer, réuni ce jeudi à Dunkerque, le Premier ministre a précisé la « stratégie portuaire nationale »  qu'il appelle de ses voeux, et dont il avait jeté les bases il y a près d'un an lors des Assises de l'économie de la mer au Havre, la ville dont il fut député-maire. 

Edouard Philippe avait notamment lancé deux missions sur la gouvernance des ports, l'une sur les ports de l'Axe Seine, Le Havre, Rouen et Paris, l'autre sur les ports de l'Axe Rhône-Méditerranée. Une réflexion a également été engagée sur les ports de l'Axe Nord.

Intégrer davantage les systèmes portuaires

Au terme de ces missions, le Premier ministre a annoncé pour l'Axe Seine, la décision du gouvernement « de fusionner les trois ports dans un établissement public unique avec des implantations territoriales ». L'objectif est qu'il soit opérationnel le 1er janvier, a précisé le Premier ministre, en soulignant que, d'ores et déjà, avec le GIE Haropa le système portuaire de la vallée de la Seine est le plus intégré.

C'est d'ailleurs vers ce modèle de GIE que le gouvernement veut entraîner les ports de l'Axe Rhône-Méditerranée. Edouard Philippe a ainsi annoncé « la création mi-2019, d'un GIE qui réunira les ports de Marseille, Sète, Toulon, Port-la-Nouvelle, Nice et Port-Vendres, et plus tard Lyon. » Pour les ports de l'Axe Nord, le Premier ministre a souligné qu'il est « celui où la coopération entre les ports est la plus nécessaire et la plus perfectible. » Un comité sera constitué d'ici à la fin de l'année pour travailler sur ce chantier.

Antoine Boudet