16 novembre 2018

Exclusivité Etoile de Normandie: 96 PROPOSITIONS de la préfète de région pour renforcer le JACOBINISME COMPTABLE en Normandie

JACOBINISME COMPTABLE... L'Etoile de Normandie a pu se procurer le document officiel qui détaille le programme de réformes de la présence de l'Etat "déconcentré" en région (sic!) par la préfète de Normandie, Madame Fabienne BUCCIO. Cet exercice entre dans le cadre du plan national de réforme de l'Etat annoncé à la suite de la publication en juillet 2018 du rapport du comité inter-ministériel "Action publique 2022". On se souvient que l'intégralité de ce rapport qui devait rester secret un certain temps avait été dévoilé par une... [Lire la suite]

16 novembre 2018

Dragage de la basse Seine, la fusion magique…

Paris-Normandie avait publié en octobre 2018 l'annonce suivante :     J'ai assisté à cette conférence ; quatre intervenants du GPMH. Contenu, seulement technique, très intéressant.     L'animateur, Hervé Houis, tout en ayant projeté un graphique faisant état des volumes annuels dragués dans les principaux ports répartis de Nantes-St-Nazaire à Hambourg, avait veillé à prévenir toute tentation-tentative de comparaison "approfondie", si j'ose dire, entre les ports. Par égard pour les intervenants qui me... [Lire la suite]
16 novembre 2018

Trop loin dans l'OUEST? Un salon du cheval à ANGERS totalement ignoré par la région Normandie

Parler du rayonnement de la Normandie avec ses filières d'excellence c'est bien. Mais les faire connaître concrètement aux Normands et au delà des frontières de notre région c'est mieux. Or il arrive que les actes ne suivent pas les paroles et c'est bien dommage... Par exemple avec ce salon du cheval dans l'Ouest qui se tient ces jours-ci à Angers et, semble-t-il, totalement oublié par la région Normandie et son agence dédiée au cheval. Dommage!
Posté par Collectif BEN à 13:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 novembre 2018

BREXIT: quand le ministre breton LE DRIAN décide de saboter la SOLIDARITE NORMANDE...

Il se confirme que le Brexit aura des conséquences plutôt négatives pour les activités économiques, sociales et culturelles des régions maritimes françaises bordées par la Manche, au premier chef desquelles la Normandie. Face à ces enjeux, il eut été intelligent de relancer la coopération interrégionale de feu l'ARC MANCHE au lieu de saboter les initiatives prises par la région Normandie qui, au nom de l'évidence historique normande, a pris en charge la défense des intérêts de TOUS les pêcheurs normands, du Tréport à... Jersey,... [Lire la suite]