Enfin!

On se souvient de l'existence de l'Arc Manche! Les régions du littoral français de la Manche (Bretagne, Normandie et Hauts-de-France) se sont retrouvées ensemble à Bruxelles pour défendre ensemble l'enjeu important des relations transmanche entre la France et l'Angleterre: cette importante réalité ne doit pas être affectée par les conséquences du Brexit. L'Union européenne a semble-t-il sous-estimé cet ensemble au profit des côtes de la Mer du Nord dans la redéfinition des corridors prioritaires vers le Royaume-uni et l'Irlande qui reste dans l'Union. Il était donc urgent de réagir, collectivement, pour mieux se faire entendre...

On se réjouit surtout que cette initiative a été conduite par la région Normandie car c'est LA région la plus concernée...

The-Arc-Manche-region-700x493


 

Lire le communiqué de presse de la région Normandie:

Le 27 novembre 2018

 

Une délégation de l'Alliance Manche à Bruxelles

 Une délégation de l'Alliance Manche, conduite par François-Xavier Priollaud, vice-président de la Région Normandie et Didier Peralta, conseiller régional, s'est rendue à Bruxelles le mardi 27 novembre 2018.  Cette initiative appuyée par la CRPM (Conférence des Régions Périphériques Maritimes) avait pour but de promouvoir une action collective des Collectivités françaises et britannique auprès des institutions européennes.

 Réunissant les Régions Normandie, Bretagne, Hauts de France et Normandie Université côté français, ainsi que le Pays de Galles et le Comté des Cornouailles côté britannique, la délégation a porté un message fort de solidarité pour poursuivre et renforcer la coopération entre les deux rives de la Manche.

 Alors que le projet d'accord de sortie du Royaume-Uni de l'UE a été approuvé par les 27 Etats membres lors du Conseil européen du 25 novembre, sa soumission au Parlement britannique le 11 décembre prochain constitue une étape déterminante dans l'avenir des échanges franco-britanniques.

 Les rencontres avec des experts de la Task Force 50 (chargée des négociations sur la sortie du Royaume-Uni de l'UE) et des DG REGIO (politique régionale), RTD (recherche et innovation) et EAC (enseignement) de la Commission européenne ont permis de les sensibiliser à l'existence de l'Alliance Manche, et d'échanger autour de l'avenir des politiques de Coopération Territoriale européenne et de la participation du Royaume-Uni.

 Elles ont également permis d'aborder les préoccupations des membres de l'Alliance Manche concernant l'impact du Brexit sur des sujets prioritaires pour la zone Manche (portuaire, transports, recherche,...).

 Elles ont enfin et surtout mis en avant l'importance de l'Espace Manche et l'activité de ses acteurs en étudiant le meilleur rôle que pourrait jouer l'Alliance Manche pour valoriser ce territoire dans le contexte politique actuel et la préparation des futurs programmes européens."