Paris-Normandie plastronne mais le faut-il vraiment?

Le titre de l'article à lire ci-dessous est quelque peu pathétique... Se réjouir d'être dans un classement parmi les 13 villes concernées tout en omettant de dire que Rouen, notre métropole normande, est à l'avant dernière place. La ficelle est grosse! Plus inquiétantes sont les conclusions de cette enquête: les Rouennais n'ont pas encore retrouvé pleinement la fierté qui en feraient des ambassadeurs enthousiastes de leur ville à l'instar de Lyonnais très chauvins.

L'image de Rouen est en train de changer mais cela n'est pas encore ça...

La raison en est que les Rouennais ne s'aiment pas assez tout comme ils ignorent encore trop la Normandie: les Rouennais doivent comprendre qu'ils ne sont pas QUE des banlieusards de la région parisienne. Ils sont, cependant, de plus en plus à prendre conscience qu'ils habitent dans la métropole régionale de la Normandie. Depuis trois ans, un frémissement de fierté normande se fait sentir à Rouen, la métropole millénaire qui doit se rapprocher de la Normandie afin de ne pas être trop près de Paris au risque de s'y perdre. Définitivement!

En effet, par un ironique paradoxe, Rouen obtient le même pourcentage de recommandations que le bled d'à côté... Paris sur Seine!


Rouen, dans le top 13 des métropoles les plus attractives!

Les plateformes RegionsJob et ParisJob, en partenariat avec le cabinet Hays, ont classé les métropoles françaises selon leur taux d’attractivité. Rouen arrive ainsi à l’avant-dernière place.

Publié le 28/11/2018 à 16:30

Mis à jour le 28/11/2018 à 16:30

mail

Rouen, dans le top 13 des métropoles les plus attractives ! (Photo Boris Maslard)

Les plateformes RegionsJob et ParisJob, en partenariat avec le cabinet Hays, ont récemment sorti leur classement des métropoles françaises les plus attractives selon les actifs.

2710 personnes ont ainsi noté différents aspects qui font l’attractivité de leur métropole, selon plusieurs critères : marché du travail, coût de la vie, qualité des infrastructures et les loisirs, la culture et l’environnement.

Au classement général des 13 grandes métropoles, Rouen arrive ainsi douzième, soit à l’avant-dernière place, devant Marseille et derrière Nice. À la première place du classement se trouve Lyon, suivi de Nantes et Toulouse.

La métropole rouennaise arrive à la neuvième place sur la question du coût de la vie, derrière Lille et devant Nice (Toulouse est premier, suivi de Lyon et Strasbourg). Elle est cependant dernière du classement sur la question des loisirs, de la culture et de l’environnement.

mail 2

 

Rouen recommandée à 61,9 % par ses habitants

Les participants à l’enquête ont notamment eu à répondre à une question bien précise : « Recommanderiez-vous votre ville à une personne cherchant à changer de région ? » Les Rouennais ont ainsi répondu à 61,9 % positivement. Comparativement, les Lyonnais recommandent, eux, leur ville à 90,9 %.

La qualité de l’offre culturelle, le coût et la qualité du logement, la qualité des écoles et de l’enseignement sont particulièrement appréciés et salués par les habitants mais le dynamisme de l’emploi, les transports et la circulation, le coût de la vie semblent être les éléments les plus critiqués.

mail