La rédaction de l'Etoile de Normandie se fait volontiers l'écho de ceci car c'est inquiétant:

Capture gilets jaunes journalistes


 Commentaire de Florestan:

je ne sais plus qui disait ceci:

"Le journalisme est la seule profession intellectuelle qui s'autorise le droit de travailler avec ses préjugés".

Si les journalistes protestent de voir leurs conditions de travail se dégrader sur le terrain à cause des excès, inadmissibles (on est d'accord) de certains Gilets Jaunes en colère, ils devraient aussi se pencher un peu sur les causes de certaines conséquences... A savoir que les conditions de travail des journalistes sont peut-être encore plus dégradées dans les bureaux de certaines rédactions que sur le bitume des rond-points bloqués par les Gilets Jaunes normands: l'autocensure, la veulerie du journalisme de connvence font moins de bruit que les vociférations d'un gilet jaune mais elles mettent directement en péril la liberté d'expression et la liberté d'informer lorsqu'il faut parfois arbitrer entre sa carte de presse et sa liberté de conscience comme un gilet jaune arbitre entre manger ou se chauffer le 15 du mois passé...