Après les émeutes parisiennes en marge de la journée nationale de manifestations des gilets jaunes ce samedi 1er décembre 2018, Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement qui est surtout la voix de son maître, a confirmé la hausse des taxes sur les carburants au 1er janvier 2019: le président Macron a-t-il donc choisi la fermeté sur tous les aspects de la crise politique et sociale la plus virulente depuis mai 1968?

On peut le craindre et les députés "marchistes" s'en inquiètent de plus en plus quitte à préparer quelques retournements de vestes doublées en jaune. Exemple en Normandie...

220px-Christophe_Blanchet

https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/orne/argentan/gilets-jaunes-blocage-cherbourg-main-tendue-du-depute-caen-1585147.html

Gilets jaunes : blocage à Cherbourg et main tendue du député de Caen

Au lendemain de la grosse journée de mobilisation de samedi 1er décembre, des manifestants continuent à mener des actions en Normandie. 

Par Camille BelsoeurPublié le 02/12/2018 à 15:48Mis à jour le 02/12/2018 à 17:47

Après l'onde de choc de samedi, la pression des gilets jaunes est un peu retombée en Normandie. Mais, il y a toujours des points de mobilisation dans certaines villes. À Cherbourg, des manifestants bloquent toujours l'accès du port transmanche aux camions. Des routiers coincés depuis trois jours ont réagi en bloquant à leur tour des voies de circulation.

Des gilets jaunes étaient également toujours visibles autour de l'agglomération de Caen, au rond-point de Bretteville-sur-Odon et au rond-point RVI près du Pont de Colombelles. Des Normands vêtus du désormais célèbre accessoire fluorescent ont également défilé dans les rues d'Argentan dans l'Orne, sous la pluie.

Le député de Caen tend la main aux gilets jaunes

Le député de la 4e circonscription du Calvados, Christophe Blanchet, a lui co-signé une lettre de soutien aux gilets jaunes écrite par neuf députés de La République en Marche.

"Nous, parlementaires de la Majorité, élus des territoires, nous entendons leurs voix, nous entendons la colère et les souffrances exprimées depuis plus de deux semaines par nos concitoyens principalement situés en zones rurales et péri-urbaines (...) Nous croyons à une démarche de concertation, un nouveau dialogue social portant l’ambition de co-construire une vision partagée d’un nouveau pacte social. Il reviendra au Gouvernement la tâche de proposer des mesures qui rendent l’effort des Français soutenable", peut-on notamment lire dans cette lettre.