C'est assurément l'un des spectacles de "mapping" (c'est-à-dire: mise en lumière dynamique des façades de monuments historiques par les dernières technologies numériques) les plus captivants et les plus réussis sur les monuments glorieux de l'histoire normande:

Du 1er décembre 2018 au 5 janvier 2019 la cathédrale de Bayeux redevient pour quelques instants enchanteurs la cathédrale de Guillaume le Conquérant ou plus, précisément, celle de son demi-fère Odon, l'évêque de la ville qui a commandé la très célèbre broderie de la "Telle du Conquest" pour orner sa cathédrale. L'intérêt de ce spectacle de mapping proposé à Bayeux et qui obtient un grand succès public et populaire est de restituer virtuellement l'intégralité de la "tapisserie de Bayeux" à son emplacement originel dans la cathédrale au tout début du XIIe siècle...

La-Cathedrale-de-Guillaume-2018-Flyer

Plus généralement, la technologie du mapping est de plus en plus utilisée en Normandie pour renouveler de façon spectaculaire l'intérêt des grands monuments historiques normands pour la population avec pour objectif de renforcer le sentiment de fierté normande.  La ville de Rouen et sa cathédrale ont, en ce domaine, une longueur d'avance avec un spectacle de mapping mettant en scène l'histoire de la Normandie et de Rouen très apprécié: un projet d'un second spectacle est même à l'étude pour valoriser le superbe bâtiment de l'ancien parlement de Normandie.

En 2023, avec la fin des chantiers de restauration et de restitution des grands décors extérieurs de la cathédrale de Rouen, une mise en lumière dynamique qui s'annonce grandiose de la flèche Alavoine, fera, à nouveau, de la tour lanterne de la cathédrale de Rouen, la "Tour Eiffel des Normands", c'est-à-dire, le monument le plus emblématique de la Normandie.

cathedrale-lumiere-rouen-2019-bateaux-armada

Plus modestement, la ville de Coutances vient de s'y mettre avec un spectacle inédit pour le Réveillon du Nouvel an sur la façade de la cathédrale Notre-Dame en attendant que la tour lanterne de la cathédrale du Cotentin soit enfin réellement mise en lumière pour ce qu'elle fut réellement, à savoir, un phare symbolique éclairant au loin vers la mer et les îles anglo-normandes à l'occasion des grandes fêtes chrétiennes de l'année histoire de rappeler qu'en dépit du rattachement de la Normandie au domaine royal français capétien (1204) l'évêque de Coutances continua d'avoir sa juridiction spirituelle sur les paroises des îles jusqu'à la réforme anglicane d'Henri VIII...

Coutances... Peut mieux faire!

389-tab

Comme d'habitude, la ville de Caen est à la traîne...

En 2016, pourtant, à l'occasion du 950ème anniversaire de la dédicace de l'abbatiale de la Sainte-Trinité, un beau spectacle historique sur l'histoire de l'abbaye-aux-Dames avait été apprécié par un public nombreux  mais il n'a pas été proposé depuis.

27178655174_9981c72b52_b

Enfin, les remparts du XIIe siècle du château de Caen formeraient un écran idéal pour servir d'écrin aussi féérique que lumineux pour que nous soit racontée enfin la grande épopée de l'histoire normande avec Guillaume Le Conquérant et Mathilde de Flandre en personnages principaux. Cette belle idée hante depuis longtemps les esprits sinon les meilleurs.

Ainsi, Michel Onfray, le philosophe normand résidant à Caen qu'on ne présente plus a écrit un magnifique texte, un poème épique qui raconte toute l'histoire de la Normandie: ce texte nommé "les deux léopards" pourrait servir de texte à la voix du narrateur du grand spectacle de mapping historique qui fait toujours défaut sur les remparts du château de Caen.

On espère qu'à l'occasion de décisions prochaines et importantes pour la mise en valeur du château ducal de Caen, ce retard caennais dans la promotion et la valorisation du patrimoine normand sera rattrapé...

Car il y a une grosse marge de progression et d'amélioration...

6779384671_196c38cfb1_b

Pour lors, c'est la ville de Patrick Gomont, tout nouveau vice-président régional à la Cuture qui donne le ton sinon le la:


 

Pour la troisième année consécutive, découvrez le spectacle-événement « La Cathédrale de Guillaume », un nouveau rendez-vous hivernal donné dans la somptueuse cathédrale de Bayeux. S’inscrivant dans la filière régionale Normandie médiévale, cette création originale et inédite est confiée à la société Spectaculaires, Allumeurs d’images, déjà réalisatrice des Rendez-vous à la cathédrale de Bayeux, et d’Eclats d’Aure à l’abbaye de Mondaye.

 

La-Cathedrale-de-Guillaume-©-CB-OT-Bayeux-Intercom-10-580x250

« Le témoignage de la fabuleuse épopée de Guillaume le Conquérant

revisité grâce aux dernières technologies de l’image et du son. »

 

Au sein de la somptueuse cathédrale de Bayeux, la nef et le chœur (chapelle axiale) seront mis en valeur pour évoquer chacun une thématique.

> Dans la nef, projection dynamique et spectaculaire de la Tapisserie de Bayeux, qui retrouve son écrin originel grâce aux nouvelles technologies. Commentaires historiques de la fabuleuse épopée du Conquérant, par Odon, évêque de Bayeux et demi-frère de Guillaume ; de part et d’autre de la nef, sur toute la longueur de la balustrade – là où elle fut probablement exposée pour la première fois – projection dynamique (défilement) de l’intégralité de la Tapisserie et mise en couleur de l’architecture de la nef. Soit deux écrans de 1,80 m de haut sur 30 m de long !

> Dans le chœur (chapelle axiale), sur les vitraux et l’architecture, une invitation à la contemplation et au recueillement, avec projection et éclairages sur le thème de l’élévation.

> Le tout dans un environnement sonore de circonstance.