L'Etoile de Normandie vous signale la parution du dernier numéro trimestriel de l'excellent magazine Patrimoine Normand n°108 (janvier-février-mars 2019) avec, dans le dossier de cette livraison, une présentation complète de la figure du premier duc de Normandie, Rollon, Ralf ou Robert comme on voudra...

On vous signale aussi, dans ce numéro, un article commis par votre serviteur pour sortir de l'oubli une belle figure normande: Armand Carrel, un officier cauchois plein d'esprit et d'idéal qui à la tête de son journal, "le National", déclencha la révolution de juillet 1830 pour défendre la liberté de la presse supprimée par la première des trois ordonnances Polignac signées par le roi Charles X dans le but de rétablir l'ancienne monarchie absolue de droit divin dans son ancienne puissance... La défense de la liberté de la presse, un sujet, hélas, d'actualité!

Patrimoine Normand est en vente pour le prix modique de 10€ dans tous les bon kiosques à journaux de Normandie.

Patrimoine-Normand-108-Rollon-chef-viking

 

ÉDITORIAL
La saga des ducs de Normandie
 

À la rédaction de Patrimoine Normand, il y a fort longtemps que trottait dans les esprits l’idée - pour ne pas dire l’immense envie ! -  d’initier une série d’articles dédiée à l’ensemble de nos ducs de Normandie. Certains d’entre eux sont bien sûr des figures éminemment connues, de véritables géants de l’Histoire dont les exploits résonnent toujours par-delà les siècles, malgré l’amnésie qu’engendre la course folle du temps. Nous songeons évidemment à des personnages comme Guillaume le Conquérant, Henri II Plantagenêt ou encore Richard Cœur de Lion. Excusez du peu…
D’autres semblent en revanche beaucoup plus discrets, ne faisant l’objet que de quelques paragraphes, au mieux de quelques pages rapidement expédiées dans des ouvrages généralistes. Afin de tenter de mieux les cerner, il faut souvent se tourner vers des travaux universitaires aussi passionnants qu’épars, pas toujours évidents à se procurer pour le grand public. Guillaume Longue-Épée, Richard Ier ou Robert Courteheuse, quelles que soient les qualités ou les défauts prêtés par la postérité, méritent que l’on s’intéresse à eux. À eux, mais aussi aux femmes qui ont partagé leur vie : chaque fois que les sources nous le permettront, nous tournerons le feu des projecteurs sur ces dames du temps jadis. « Mais où sont les neiges d’antan ? »
À tout seigneur tout honneur, c’est par Rollon, le premier d’entre tous, que nous débutons cette vaste saga. Le père fondateur de la Normandie était bien digne qu’on lui consacre un dossier complet ainsi que notre une, pour la première fois en 108 numéros ! Que sait-on réellement de lui aujourd’hui ? Était-il Norvégien ou Danois ? De quelles sources disposons-nous pour tenter de retracer son existence ? Quel souvenir a-t-il laissé dans notre région ? C’est à toutes ces questions – et à bien d’autres - que nous tenterons de répondre, sur fond de fracas d’épées sur les boucliers et de voiles claquant aux grands vents du large !
À côté de cela, ce magazine hivernal vous propose un certain nombre de sujets – nous l’espérons - palpitants et même pour certains surprenants, voire carrément inédits. Nous sortirons par exemple de l’ombre la figure d’Armand Carrel, un Normand qui milita longtemps pour l’instauration de la République et qui défendit bec et ongles la liberté de la presse, avant de périr des suites d’un duel au pistolet livré pour l’honneur. Nous vous emmènerons en randonnée aux portes du Havre, à la découverte d’un parc immense où cohabitent espèces animales sauvages et domestiques, dans une grande diversité de biotopes. Nous grimperons à bord du navire du vice-amiral Tourville, qui commandait la flotte française en Manche au temps du roi Louis XIV. Nous irons visiter le château de Vandœuvre, la splendide abbaye de Bernay et la ville forte de Domfront. La palme de l’originalité reviendra cependant à un étonnant et juteux commerce de…  cadavres (!), mis sur pied entre la France et l’Angleterre aux XVIIIe et XIXe siècles. Nous vous laissons le plaisir de découvrir le reste.

Bonne lecture
La rédaction