Ce dimanche 27 janvier 2019 on ne retiendra pas la mobilisation de quelques idiots utiles enrubanés de rouge sur le pavé parisien mais plutôt la grande mobilisation verte de la société civile dans toutes les villes d'Europe qui s'inquiète de la tendance à la procrastination des décideurs politiques et économiques qui se retrouvent, ces temps-ci, dans une célèbre station de sport d'hiver suisse: faut-il qu'il n'y ait plus de neige à Davos en janvier pour que nos sommités s'aperçoivent enfin des effets concrets du réchauffement climatique?

En effet, on vient d'apprendre que la calotte glaciaire de l'Antarctique que l'on croyait plus résistante que celle du Groënland fond six fois plus vite que prévu et qu'il faut initier les transitions écologiques avant 2030 pour avoir une petite chance de tenir les objectifs de l'accord de Paris pour contenir à moins de deux degrés la hausse moyenne des températures...

La pétition "l'affaire du siècle" visant à réclamer la condamnation judiciaire des gouvernements qui ne font rien dépasse plus de deux millions de signatures et des marches pour le climat étaient organisées un peu partout ce dimanche...

Pour signer, c'est par ici:

https://laffairedusiecle.net/

Nous avons déjà dit ici qu'il y avait un lien entre le combat pour préserver la biodiversité et le combat pour défendre une diversité culturelle tout aussi en danger que la biodiversité: on nous annonce 30% d'oiseaux en moins dans nos campagnes.

Raison de plus de se mobiliser pour sauver nos oiseaux mais aussi les mots normands qui permettent d'en parler!

A lire cet article paru dans la dernière édition de la Presse de la  Manche (dimanche 27 janvier 2019):

50894960_2485367111492912_7978713930635673600_n