A lire dans la Chronique de Normandie éditée par Bertrand Tierce n°568 (4 février 2019):

L’inversion de la courbe du chômage se précise... Ne faisons pas la fine bouche.

Les chiffres de l’emploi s’améliorent en Normandie, encore trop lentement bien sûr, mais la tendance se confirme.

- Fin 2018, la région comptait 165 620 demandeurs d’emploi de catégorie A, un chiffre en baisse de 2,6% en un an. Toutes catégories confondues, le repli est un peu moins important (-1,7%) et le nombre de Normands ayant un problème d’emploi s’élève à 286 500.

À noter : pour la préfète Fabienne Buccio, ces résultats sont encourageants ; la Manche et la Seine Maritime, par exemple, font mieux que l’ensemble du pays ; le taux de chômage de la Normandie reste toutefois supérieur à celui de la France métropolitaine :  9% contre 8,8%.

• La carte des disparités territoriales:

Figure 3

Pour lire l'intégralité du rapport de l'INSEE Normandie:

https://www.insee.fr/fr/statistiques/3630750


La situation de la Manche est aujourd’hui très favorable. Elle s’est encore améliorée en 2018 avec une baisse de 4% des demandeurs d’emploi de catégorie A. 

La situation est plus difficile dans l’ex-Haute-Normandie, dans les bassins du Havre et de Bernay notamment. La Seine-Maritime est encore très touchée même si elle enregistre une baisse de 3% de ses “catégorie A”.

- Les responsables de la Direccte Normandie font aussi remarquer que l’emploi salarié continue d’augmenter, dans les secteurs du commerce et de la construction, dans l’industrie, son repli s’est arrêté.

Une autre bonne nouvelle : le nombre des licenciements économiques est en forte baisse.

Mon commentaire :

Oui, tout cela est encourageant. Mais n’oublions pas une autre réalité, sous-jacente au chômage, celle de la précarité : on estime à environ 480 000 le nombre des Normands qui vivent aujourd’hui dans la pauvreté.


Commentaire de Florestan:

Dans cette analyse il manque l'évidence essentielle comme le nez au milieu de la figure...

1° Le processus de réunification régional a réveillé la Normandie comme l'avait prévu les auteurs du fameux rapport INEUM-EDATER de 2007 commandé par le diviseur Alain LE VERN  qui croyait, avec ce rapport, enterrer toute idée de retour à l'unité normande...

ogalop-arroseur

2° Le premier exécutif de l'unité régionale normande retrouvée présidé par Hervé Morin a mis en oeuvre une politique publique d'action régionale très originale et volontariste pour soutenir et dynamiser le développement économique régional selon une logique très innovante d'intelligence économique territoriale au point que l'on peut dire que la réunification de la Normandie est le bouclier social des Normands car cela protège et développe l'emploi normand.

LA NORMANDIE...

PuceBouclier

Par exemple: le dispositif régional ARME mis en place dès la mise en oeuvre concrète de l'unité normande en 2016, a permis de sauver près de 11000 emplois normands et plus de 90% des entreprises normandes sauvées par la région sont encore en activité deux ans après le sauvetage.

https://aides.normandie.fr/dispositif-arme-anticipation-redressement-mutations-economiques-aide-au-conseil

deepeeka-bouclier-avec-heraldique-anglaise-grande